Actualites
15:25 5 décembre 2016

Budget 2017 : Investissements « majeurs » pour les infrastructures

MUNICIPAL. La Ville de Québec entend investir massivement au cours des trois prochaines années et présente un programme triennal d’immobilisation (PTI) bonifié de près de 30%.

Les sommes inscrites pour l’entretien des infrastructures, l’aménagement et le développement atteignent 1787,4M$ pour 2017 à 2019. « C’est un programme triennal majeur », selon le vice-président du conseil exécutif, Jonatan Julien.

Pour le maire Régis Labeaume, le budget et les investissements présentés sont conformes au mandat sur lequel les contribuables l’ont élu : « On a été rigoureux et disciplinés. »

Sommes record pour le RTC

Le Réseau de transports de la Capitale (RTC) obtient la part du lion avec des investissements totalisant 303M$ sur trois ans. En 2017, un montant de 89,2M$ est attribué, en hausse de 2,1M$. Les sommes serviront au développement des services et à l’ajout de véhicules. Une somme record de 138,5M$ sera consacrée au transport en commun en 2018.

Anneau de glace

Au chapitre des grands projets, des sommes sont prévues pour la construction de l’anneau de glace couvert (59M$) et celle du Centre de biométhanisation de l’agglomération de Québec (51,7M$). Québec inscrit aussi la construction d’un centre communautaire dans le quartier Saint-Roch (25,5M$), ainsi le déménagement du Marché public de Québec (21,8M$).

Centre Vidéotron

De 2017 à 2019, Québec engrange par ailleurs 1M$ de profits avec le Centre Vidéotron, lesquels proviennent essentiellement des 4$ perçus par billet. ExpoCité voit en revanche ses revenus chuter de 3,6M$ en raison de l’abandon d’ExpoQuébec.

Au niveau des infrastructures, des sommes sont prévues pour la réhabilitation des chaussées (75M$) et de conduites d’aqueduc et d’égout (60,2M$)

Environ 46% des investissements sont empruntés, 19% sont financés par la Ville et 34% provient de financement externe, détaille-t-on.

200M$ à trouver 

La Ville de Québec propose également un budget de fonctionnement chiffré à 1,4G$ pour 2017, en hausse de 1,1%. Du même souffle, elle fait reculer sa dette de 35,8M$.

En maintenant entre autres le cap sur le gel de taxes promis aux citoyens, le maire de Québec, Régis Labeaume, évalue à 200M$ le montant auquel la Ville devra renoncer au cours des quatre prochaines années, incluant les sommes retranchées du paiement comptant des immobilisations. « Au bas mot, c’est 200M$ de coupe en quatre ans. Seulement avec le gel, c’est 103-104M$ sur quatre ans. On ne le reverra jamais, cet argent-là ».

La réorganisation administrative dans les arrondissements devrait par ailleurs permettre de récupérer 6,8M$ d’ici trois ans, dont 1,2M$ pour 2017. Le budget dédié aux arrondissements croît de 3,7M$ pour s’établir à 214,5M$.

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *