Actualites
19:36 13 décembre 2016

Labeaume réplique à Daniel Vézina

QUÉBEC. Le maire de Québec a réagi aux propos du réputé chef Daniel Vézina, mardi matin, en défendant son projet de marché public. Lundi, le restaurateur et animateur s’était prononcé en défaveur du déménagement du Marché du Vieux-Port vers ExpoCité, en plus d’affirmer qu’il y avait trop de restaurants à Québec.

Le maire de Québec, Régis Labeaume.

(Photo TC Media – Archives)

En deux points, Régis Labeaume a réaffirmé la position dans le Ville dans le dossier du Marché. Il a dévoilé son plan pour pallier au déménagement du Marché du Vieux-Port, tout en répondant à Daniel Vézina qui souhaitait conserver un marché à courte distance de marche. «Premièrement, il va y avoir un marché satellite et il va pouvoir y aller à pied pareil. On est en train de travailler là-dessus et ça va être très beau.»

Le maire a mentionné que ce marché satellite ne sera offert que l’été et qu’il ne se trouvera pas dans les installations du Marché du Vieux-Port. Aussi présente, Julie Lemieux a confirmé en ajoutant un important élément. «Il n’y aura pas de bâtiments permanents.»

Régis Labeaume a tout de même dit comprendre la position de Daniel Vézina quant au déménagement du marché actuel. «Je comprends M. Vézina, mais on n’a pas le même métier. Lui, il est restaurateur à côté du Marché, moi je suis maire de la ville.»

Ensuite, le maire a indiqué que le secteur d’ExpoCité et ses résidents méritaient eux aussi d’avoir un marché. «Ça peut-tu être le tour des gens de Limoilou? Les gens du Centre-Ville et du Vieux-Québec peuvent-ils penser qu’à un moment donné, il y a plus de consommateurs dans Limoilou? Ce n’est pas notre faute si le rapport dit que ça a du bon sens, on dirait qu’il faudrait quasiment s’excuser. On pense qu’il y a encore plus de gens qui vont en bénéficier», a-t-il dit en ajoutant que des familles à faibles revenus pourront désormais se prévaloir du marché public.

Le maire a de plus affirmé que le nouveau marché serait impressionnant. «On travaille avec la Société de développement commercial (SDC) du secteur, on travaille sur un projet assez fou!»

 

«Pas à la Ville de décider le nombre de restaurants»

Quant à l’affirmation du chef Vézina sur le fait qu’il a trop de restaurants à Québec, Régis Labeaume croit que ce n’est pas le rôle de la Ville de décider ça. «Qui je suis moi pour dire qu’il y a trop de restaurants à Québec et qui peut ouvrir ou fermer? Il y a des jeunes qui ouvrent des restaurants et ça fait du bien, c’est bon pour la ville. C’est le client qui va décider qui reste ouvert. Je ne vois pas pourquoi la Ville réglementerait le nombre de restaurants. Ça ne fonctionne pas comme ça, ça ne se peut pas, ça n’arrivera jamais. Je ne dis pas qu’il n’y en a pas trop, mais ce n’est pas notre « job » de décider ça.»

(Avec la collaboration de Monica Lalancette)

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette