Actualites
19:00 12 décembre 2016

Uber à l’aéroport de Québec : Les taxis se sentent « trahis »

TRANSPORTS. Le président du Regroupement indépendant des taxis de Québec, Abdallah Homsy, est furieux de l’entente annoncée ce matin entre Uber et l’aéroport international Jean-Lesage; une entente qu’il qualifie de « jeu de coulisses » et dont il dit n’avoir appris l’existence que quelques minutes avant sa diffusion publique.

Des taxis de Québec devant le Parlement. (Photo TC Media – Archives)

Depuis lundi matin, les voyageurs peuvent faire appel aux chauffeurs d’Uber à leur arrivée à l’aéroport de Québec depuis lundi. La surprise est totale pour le président du Regroupement indépendant des taxis de Québec, Abdallah Homsy, selon qui le projet-pilote autorisé cet automne par le gouvernement du Québec excluait les aéroports. « Aujourd’hui, nous sommes trahis, réagit M. Homsy. Le premier ministre, soit il s’est fait avoir, soit il savait ça. »

À lire sur le sujet : Uber arrive à l’aéroport de Québec

Du côté de l’aéroport de Québec, on dit répondre à une demande et à un besoin des passagers. Le taxi ne perd pas son importance à l’aéroport, commente le directeur des communications et des relations publiques, Mathieu Claise. « C’est une offre complémentaire. »

L’aéroport soutient avoir informé les taxis de Québec de l’entente. Abdallah Homsy juge plutôt avoir été mis devant le fait accompli. Le président du Regroupement indépendant des taxis de Québec dit en somme attendre avec impatience les explications du gouvernement.

En mêlée de presse, le maire de Québec, Régis Labeaume, a quant à lui refusé de commenter le dossier.

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *