Actualites
17:52 19 décembre 2016

Wanita Daniele prise au piège à Stoneham

STONEHAM. Environ 200 personnes ont été prises au piège dans une remontée mécanique de la station touristique de Stoneham dimanche soir. La mairesse de Sainte-Brigitte-de-Laval, Wanita Daniele, en faisait partie avec sa fille. Elle estime que la station de ski aurait pu être plus efficace.

(Photo TC Media – Archives)

«Ce que je déplore le plus, c’est au niveau des communications», explique la mairesse. Elle affirme que les gens pris au piège ont dû attendre plus d’une heure avant de savoir ce qui se passait, à savoir que c’était un bris mécanique. «On ne savait même pas si c’était parce que quelqu’un avait eu un accident».

Effectivement, c’est une panne électrique qui a mené à l’évacuation du principal télésiège de la station, peu après 17h30 dimanche soir. Certaines personnes ont attendu plus de deux heures avant d’être secourues. Ce n’est pas la première fois que cette remontée présente des problèmes techniques.

Dans le cas de Mme Daniele, après environ 1h45 d’attente, à quelques mètres de l’arrivée, les secouristes sont arrivés et ont mentionné à la mairesse qu’ils avaient été appelés 10 min plus tôt. «Ils auraient pu faire ça dans des meilleurs délais, j’espère qu’ils vont apprendre de cette expérience», affirme-t-elle.

Lisa-Marie Lacasse, responsable des communications pour la station touristique de Stoneham, affirme pourtant que la décision de faire une évacuation «a été prise très rapidement». L’équipe a priorisé l’évacuation plutôt que l’investigation du problème comme la remontée était pleine de gens, explique-t-elle.

Dans le sac du secouriste, «il n’y avait pas de siège ni de harnais», affirme la mairesse. Elle croit que la vérification des sacs des secouristes n’avait pas été effectuée pour s’assurer qu’il ne manquait rien en cas de sauvetage.

Toutefois, elle affirme que la personne qui les a secourues, elle et sa fille, a été impeccable: «il nous a rassurées et réconfortées», affirme-t-elle. 

Ma fille chantait parce qu’il fallait se changer les idées. La jeune fille qui était avec nous, elle était même plus capable de se tenir debout quand elle a été sauvée, elle était complètement gelée. La fille de la mairesse, âgée de 14 ans, recommençait à faire du ski après 5 ans d’arrêt, «un drôle de retour», affirme Mme Daniele qui a pris la direction de la maison après cette mauvaise expérience.

Marie-Pascale Fortier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *