Actualites
16:32 19 décembre 2016

Développement du pôle urbain Belvédère : Les citoyens font changer la donne

MUNICIPAL. À la demande des citoyens, la Ville de Québec propose une quarantaine de modifications à ses orientations pour le développement du pôle urbain Belvédère.

Québec rectifie le premier jet de son Programme particulier d’urbanisme (PPU) au terme d’une rare consultation citoyenne menée « en amont » du processus réglementaire.

L’exercice réalisé à l’automne 2015 vise à encadrer le développement du secteur qui comprend notamment l’avenue Holland, le boulevard René-Lévesque et Grande-Allée. La Ville ne cache pas que les modifications proposées pourraient ramener certains promoteurs à la table à dessin, notamment pour le développement des terrains de l’ancien Superclub Vidéotron, des Jardins Mérici et de l’ancien motel Doyon.

Dans le secteur des Jardins Mérici, la Ville réintègre la zone tampon de 35 mètres entre les maisons existantes et le développement. Pour la zone Thornhill, l’avant-projet du PPU propose de rehausser de façon graduelle la hauteur des bâtiments, de façon à minimiser l’impact visuel. La zone visée est par ailleurs agrandie, suivant les recommandations des citoyens, de sorte à englober l’intersection du chemin Sainte-Foy et l’avenue Holland. On imagine aisément une place publique sur l’actuel stationnement de l’église du Très-Saint-Sacrement et on ouvre du même coup la porte à une réflexion pour le secteur commercial, indique la vice-présidente de l’exécutif, Julie Lemieux.

Stationnement et circulation

En réponse aux préoccupations des citoyens sur la circulation et le stationnement, la Ville propose notamment l’ajout d’abris d’autobus tempérés. On entrevoit aussi l’ajout de liens cyclables et piétonniers entre l’avenue Joffre et la Grande-Allée. La synchronisation des feux sur René-Lévesque fait aussi partie des pistes de solution et des discussions sont à prévoir, notamment avec les grands employeurs, pour « éviter » que les rues secondaires ne deviennent des voies de contournement, commente le président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Rémy Normand.

Consultation

Une consultation du genre, « en amont », est appelée à devenir la « norme », selon Julie Lemieux. La Ville se dit satisfaite des recommandations obtenues au terme des discussions avec quelque 948 citoyens.

Sur le sujet: Développement urbain du secteur Belvédère: la population consultée

La consultation officielle prévue dans le processus du PPU suivra après son adoption en février prochain. Les citoyens pourront à nouveau présenter leurs propositions et préoccupations.

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *