Actualites
22:15 16 décembre 2016

Pompier: un métier plus difficile par froid extrême

TEMPÉRATURE. Les pompiers ont eu à intervenir vendredi à L’Ancienne-Lorette pour un incendie dans une résidence par une température extérieure de -26 degrés celsius. Des conditions climatiques qui forcent les pompiers à travailler dans des conditions plus difficiles. Tour d’horizon avec la porte-parole des pompiers de Québec, France Voiselle.

Le travail de pompier est déjà ardu, au froid, sans faire exprès…

Photo TC Media – Pierre Michaud

Mme Voiselle explique que le froid fait monter le niveau d’alarme plus rapidement. Les alarmes sont des niveaux d’intervention qui nécessitent plus de personnels selon la gravité de l’incendie. «Dans un cas de froid comme en ce moment, monter les alarmes plus rapidement permet d’avoir des renforts plus rapidement.

La porte-parole explique que l’eau qui reste sur les uniformes gèle lorsque le pompier sort. De plus, provenant d’un environnement extrêmement chaud, les professionnels du feu doivent faire face à une chute importante de température.

Les sapeurs qui travaillent dans le froid extrême doivent avoir une excellente forme physique. Un pompier qui travaillerait avec des outils dans les mains ou ses gants devra travailler avec un poids doublé sur les épaules.

Les équipements

En plus de ce que le froid demande au corps du pompier, les équipements sont aussi plus vulnérables avec le froid. France Voiselle explique que l’appareil respiratoire devient glacé et que la partie faciale gèle. «Par froid extrême, on peut rapidement fournir d’autres équipements, les remplacer. Par exemple, l’eau qu’on utilise dans les boyaux, on doit la laisser couler, sinon elle gèlerait dans les tuyaux, même quand on a terminé d’arroser».

La porte-parole explique aussi que le cœur de la pompe d’eau situé dans le camion doit être vidé de son eau. En effet, la pompe briserait si l’eau qu’elle contient n’était pas vidée et gelait à l’intérieur.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *