Actualites
13:30 17 décembre 2016

Un froid intense s’abat sur Québec

La région de Québec a connu ses premiers grands froids hier, avec des températures autour des -30 degrés Celsius tout au long de la journée et de la nuit, causant 1001 soucis ici et là.

Des froids extrêmes se sont abattus sur Québec tout au long de la journée vendredi.

(Photo Archives)

Les problèmes d’automobiles surviennent en temps très froid. Vendredi en milieu d’après-midi, CAA avait déjà rendu 1440 services à ses abonnés dans la région pour un total de 7900 dans la province. «80% des interventions étaient pour du survoltage et le reste des déverrouillages de serrures et des remorquages», fait savoir Rébecca Salesse, conseillère en communication pour CAA Québec.

Comme le froid continue, CAA énonce quelques conseils pour démarrer adéquatement son véhicule. Selon l’organisme, une tentative de démarrage ne devrait pas dépasser 8 à 10 secondes. Ça ne fonctionne pas? Il est recommandé de passer une bonne trentaine de secondes, puis recommencez en maintenant l’accélérateur enfoncé au plancher; procéder ainsi optimise le mélange air-essence nécessaire au démarrage sans risquer de «noyer» le moteur, comme c’était le cas auparavant. Après quatre tentatives infructueuses, toujours séparées par une pause de 30 secondes, abandonnez! Il est conseillé de maintenir un réservoir de carburant au moins au quart plein et d’y incorporer une bouteille d’antigel conçue à cette fin une ou deux fois par hiver.

Pour dégeler une porte ou une fenêtre à cause du gel, le CAA recommande l’utilisation d’un séchoir à cheveux afin de la faire fondre. Pour une serrure, avoir une petite bouteille de liquide de dégivrage en tout temps près de soi peut s’avérer bien utile. (P.G.)

Et les enfants?

Dans les commissions scolaires, le mot d’ordre se résume par -27°C, en référence à un avis émis par la direction régionale de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale datant de janvier 2015. La Société canadienne de pédiatrie y recommandait de garder les enfants à l’intérieur lorsque la température, avec le refroidissement éolien, est inférieure à -27°C.

«On se colle à l’avis de la santé publique et de façon générale c’est respecté, mais il revient à chaque école de décider. Aujourd’hui [hier], je pense que personne n’est sorti», assure Alain Vézina, conseiller en communication à la Commission scolaire des Découvreurs.

Le froid n’est toutefois pas, contrairement aux tempêtes, une cause de fermeture dans les écoles. «Une fermeture pourrait arriver si par exemple un froid sibérien causait des pannes d’autobus scolaires, qui n’arriveraient pas à démarrer. Ce serait vraiment exceptionnel», estime pour sa part Marie-Élaine Dion de la Commission scolaire de la Capitale. (T.M.)

Refuges débordés

Les refuges pour sans-abri comme Lauberivière et l’Armée du Salut ont connu leur lot d’achalandage les deux dernières nuits. À Lauberivière, on a décidé d’ouvrir le Centre de jour plus longtemps. Fermant habituellement à 19h, il était ouvert hier jusqu’à 22h, heure où le Réchaud ouvre ses portes. «On n’a pas personne qui sera mis dehors ce soir», assure une intervenante sur place. En plus des dortoirs hommes et femmes, le Réchaud permet aux gens de rester à l’intérieur pendant la nuit, avec café, grignotines et intervenants de disponible.

Chez l’Armée du Salut, on a servi jusqu’à trois rondes de repas hier soir, pour un total de 150 repas servis. On s’attendait à une soirée complète hier soir pour l’Armée du Salut, mais comme l’explique un intervenant sur place, Lauberivière et l’Armée du Salut ont un système de lit de camp de dépannage pour s’assurer que tous puissent être hébergés convenablement pendant les grands froids.

Québec Hebdo

Benoit Prisca


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette