Actualites
19:55 9 décembre 2016

Québec devient officiellement la Capitale Nationale

LOI 109. Québec obtient son statut de capitale nationale. L’annonce qui a réuni Régis Labeaume ainsi que les ministres François Blais et Martin Coiteux a été résumée en deux mots par ce dernier: privilégié et prioritaire. Selon M. Coiteux, le projet a été adopté à l’unanimité par les députés de l’Assemblée

Martin Coiteux, Régis Labeaume et François Blais. (Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

«L’adoption de ce projet de loi va permettre à la Ville de Québec d’assumer pleinement son rôle et ses responsabilités de capitale nationale et d’exercer, avec la latitude nécessaire, ses pouvoirs pour rayonner à l’international», a déclaré le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux.

Le statut de capitale donnera plus de moyens à l’administration municipale de la Vieille-Capitale en raison de la création du Fonds de la capitale nationale et sa région. «Ça pourra aller jusqu’à 25M$ par année», a indiqué le ministre Coiteux. Ce fonds permettra notamment à la grande région de la capitale nationale d’accroître «son dynamisme, son essor économique et son rayonnement

De plus, la loi 109 octroiera également de nouveaux pouvoirs à la Ville pour qu’elle puisse mieux protéger son patrimoine. Il a notamment été question de constats d’infraction pouvant aller jusqu’à 250 000$ dans des cas de destructions illégales.

Pour expliquer l’effet «privilégié et prioritaire», les principaux intéressés ont dit qu’en vertu de ce statut, Québec occuperait une place plus importante dans l’organisation et la tenue d’événements d’envergure, notamment:

– Les grandes rencontres politiques et négociations importantes de toute nature auxquelles prend part le gouvernement du Québec

– L’accueil des dignitaires étrangers en visite au Québec

– Les rencontres diplomatiques et sommets gouvernementaux.

Sur ce point, Régis Labeaume a affirmé que la Ville serait très vigilante et veillera au grain. «À l’avenir, les choses vont devoir se passer à Québec et on va être vigilant. Tout ce qu’on a été chercher, c’était primordial. C’est un trésor.»

Pour les citoyens, le maire affirme que les gens verront les effets de ce statut qu’il a qualifié d’historique. «On veut s’aider dans le quotidien. Le temps c’est de l’argent, les gens vont voir la différence. Je prends par exemple la délivrance de permis. On va pouvoir prendre des décisions sur plusieurs aspects, sans demander au gouvernement. Ça va être payant pour les payeurs de taxes.»

Résultat très décevant

Pour Anne Guérette, nouvellement élue chef de l’opposition, il n’y a rien à se réjouir. «C’est très décevant parce que nous avions rédigé un mémoire où nous apportions plusieurs propositions et pratiquement rien n’a été retenu. Le principal reproche que nous avons envers la loi 109, c’est que c’est très centralisateur et antidémocratique. Le conseil de ville aura désormais le pouvoir de renverser toute décision des arrondissements avec les deux tiers des votes.»

Il n’y a toutefois pas que du noir selon Mme Guérette. «Il y a quelques points positifs. Que Québec devienne le lieu privilégié pour les rencontres officielles, c’est une bonne chose. Nous avons une belle ville pour ça. Au niveau du patrimoine,  nous aurons plus de pouvoir, donc plus de force notamment pour empêcher les démolitions illégales. Nous avons hâte de voir le maire Labeaume passer de la parole aux actes maintenant qu’il a le pouvoir.»

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *