Actualites
15:42 3 août 2016

Aide financière de 345 000$ pour les Fêtes de la Nouvelle-France

HISTOIRE. La 20e édition des Fêtes de la Nouvelle-France qui se déroulent du 3 au 7 août vient de recevoir une aide de 345 000$ de la part du gouvernement du Québec.

(Photo TC Media – Archives)

Cette année, les festivités des Fêtes de la Nouvelle-France se déclinent sur le thème «Imagine l’Amérique», alors que la diversité culturelle de la Nouvelle-France sera mise en avant. Une fois encore, une programmation riche et variée permettra aux visiteurs de s’imprégner de l’histoire des premiers arrivants français en Amérique grâce à plusieurs prestations artistiques et activités culturelles.

Des vestiges de l’épave du Elizabeth and Mary aux Fêtes de la Nouvelle-France

Depuis 1979, le Centre de conservation du Québec (CCQ) contribue à la conservation préventive et à la restauration du patrimoine du Québec, ce qui assure ainsi une meilleure accessibilité et une valorisation de l’héritage culturel du Québec. L’équipe de restaurateurs du CCQ participe activement à la sauvegarde et au traitement de multiples vestiges, dont une magnifique broche en argent, surnommée le «Cœur du Saint-Laurent», découverte sur l’épave du Elizabeth and Mary. André Bergeron et Blandine Daux, restaurateurs au CCQ, présenteront d’ailleurs une conférence sur les travaux et découvertes de cet important projet archéologique qui ont permis de mieux connaître l’expédition militaire de Phips contre Québec, la vie à bord du navire, l’architecture navale ainsi que la vie en Nouvelle-Angleterre et en Nouvelle-France à la fin du XVIIe siècle.

Le Secrétariat à la Capitale-Nationale accorde un montant de 250 000$ par l’entremise du Fonds de développement économique de la région de la Capitale-Nationale. Pour sa part, le ministère du Tourisme, offre un financement de 95 000$ provenant du Programme de développement de l’industrie touristique – Aide financière aux festivals et aux événements touristiques.

Au programme le jeudi 4 août

Le site ouvrira de 12h à 23h.  Un Marché des saveurs sera présent pour offrir des produits du terroir québécois de producteurs locaux.

Le lieu historique national des Fortifications de Québec, le Parc-de-l’Artillerie, riche d’un important patrimoine architectural, témoigne de plus de deux siècles et demi d’histoire. Son emplacement a été reconnu comme endroit stratégique dès la fin du 17e siècle et les ingénieurs militaires y ont érigé divers ouvrages de défense au fil des ans. Puis, à partir du milieu du 18e siècle, le lieu devient graduellement un secteur de casernes. Soldats français et britanniques y logeront avant que le secteur devienne un important complexe industriel dès la fin du 19e siècle. Départ des visites guidées : 13 h et 15h.  *Autres départs disponibles.

 Cette année, vous retrouverez plusieurs campements, dont Carignan-Salières sur le 2e plateau du Parc-de-l’Artillerie. Personnification de soldats du régiment Carignan-Salières, venu en Nouvelle-France afin de protéger les habitants français contre les nations iroquoiennes. Comprend animation, tirs de fusil et discussion avec les visiteurs sur le mode de vie au 17e siècle.

Activités variées

-Ateliers d’escrime à l’ancienne — 12h30, 14h30 et 16h30. Les Mousquetaires de La Garde du Lys vous en mettront plein la vue avec leurs prouesses à l’épée au cours de la journée, mais donneront aussi des ateliers d’initiation à l’escrime à l’ancienne d’une durée d’une heure. Places limitées. Prix: 15$

-Crépuscule, 19h30 à la scène TD. Au son de la cornemuse, de la guitare et du violon, Crépuscule interprète des chansons tirées du répertoire des Highlands et des Lowlands écossais et propose un spectacle qui se veut le lieu de rencontre des musiques celtiques nouvelle et traditionnelle, carrefour où l’entrain et l’enchantement se côtoient aisément.

-Atelier d’obus

-Conférence: Survol de l’histoire de la présence irlandaise et écossaise en Nouvelle-France, 15h30. Conférence d’une durée  de 60 minutes, donnée par l’historien et chargé de cours au département des sciences historiques de l’Université Laval, M. Robert J. Grace.

(P.G.)

La Rédaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette