Actualites
19:24 1 août 2016

Impossible de savoir si un chien sera un jour agressif ou non, selon l’Ordre des vétérinaires

ANIMAUX. Alors que le maire Régis Labeaume souhaite interdire les chiens dangereux à Québec, l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec juge de son côté qu’il est impossible de prédire lors d’une évaluation si un chien deviendra un jour agressif ou violent.

pitbull

Photo Depositphotos

Certaines villes réfléchissent à la possibilité de remettre des certificats de «non-dangerosité» aux propriétaires de chiens ayant subi une évaluation. Or, l’Ordre estime qu’il est impossible de prédire un comportement violent futur de l’animal. «Il est hasardeux pour quiconque, voire impossible, de prédire la dangerosité d’un chien à la suite d’une évaluation effectuée dans un cadre précis, d’en garantir les résultats et d’affirmer qu’un tel animal ne représentera jamais aucun risque en toute circonstance. Personne ne peut donner l’assurance au public qu’un chien ne sera pas agressif ou dangereux», écrit l’ordre sur son site web.

Ce dernier rappelle que le comportement d’un chien peut être affecté par plusieurs variables. «Le professionnel pourra évaluer le niveau de réactivité d’un chien et certains paramètres mais l’agressivité demeure contextuelle et elle peut varier d’une journée à l’autre selon les stimuli et l’état de santé de l’animal», poursuit l’Ordre.

L’organisme officiel prône par ailleurs que tout chien ayant eu un comportement violent ou agressif soit évalué rapidement par un vétérinaire. Par ailleurs, les chiens ayant une attirance pour la chasse de petites proies ne devraient jamais se promener sans muselière, particulièrement en présence de bébés ou de petits animaux.

L’Ordre croit qu’il est temps que les municipalités du Québec se dotent de systèmes de gestion animalière efficaces. «Les villes et municipalités doivent éviter d’adopter des règlements non efficaces dont le bannissement de certaines races ou encore des dispositions réglementaires qui ne sont pas applicables», argue-t-il.

Mathieu Galarneau


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette