Actualites
19:50 16 août 2016

Le projet de volleyball de plage revit à la base de plein air Sainte-Foy

MUNICIPAL. Une promesse électorale d’Équipe Labeaume serait sur le point de se concrétiser afin de doter la Base de plein air de Sainte-Foy d’infrastructures et équipements neufs. Un appel d’offres a été lancé en ce sens par la Ville de Québec. Il concerne l’aménagement de quatre terrains de volleyball de plage.

De passage sur le site propice à la baignade, à la randonnée et à certains sports aquatiques en été, les responsables ne semblaient pas au courant de l’imminence du projet. Ils n’avaient plus eu de nouvelles depuis l’annonce faite durant la campagne électorale municipale, en septembre 2013, et préfèrent attendre une confirmation officielle avant de se réjouir.

L’aménagement des terrains de volleyball extérieur se veut la phase initiale d’un projet plus important. Réinscrit chaque année au Programme triennal d’immobilisations (PTI), un budget de 6M$ est prévu et réservé pour la première étape d’un investissement global de 17M$. L’appel d’offres dont la clôture est fixée au 7 septembre concerne uniquement les infrastructures sportives. La construction d’un nouveau bâtiment de services est également envisagée d’ici 2018.

À l’époque, l’annonce officielle avait été faite en présence d’Agnès Maltais, alors ministre responsable de la Capitale. Le maire de Québec, Régis Labeaume avait allégué que les terrains de volleyball seraient de type professionnel, en vue d’y tenir des compétitions de calibre mondial. Il avait également qualifié le site d’idéal pour accueillir des activités sportives à grand déploiement.

«C’est un bon coin ici pour faire un site animé pour les sports extrêmes. On a analysé la possibilité de tenir les X Games d’hiver, mais il y a aussi des compétitions par discipline. Ce serait parfait pour le BMX et le volleyball», avait-il suggéré.

Réaménagement et transport

La disposition du site ainsi que son accès avaient aussi été abordés par le maire Labeaume et le conseiller municipal alors responsable des Loisirs, Sylvain Légaré. Il était même question de déménager la plage du côté sud du lac, près du futur pavillon d’accueil. Enfin, une réflexion devait être menée sur la possibilité d’améliorer la desserte du transport en commun. Le tout restera à vérifier lors du début des travaux.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *