Actualites
03:11 21 août 2016

Les Pokémon envahissent Parvis en fête

JEU VIDÉO. Dans le cadre de la cinquième édition de Parvis en fête, dans le quartier Saint-Roch de Québec, les dresseurs de Pokémon Go étaient invités à se joindre aux festivités, ayant même trois zones qui étaient installées pour eux.

Selon Marie-Hélène Doyle-Poirier, consultante en communications chez Crakmedia, le but de la soirée Pokémon, qui débutait vers 19h, jusqu’à 23h, était bien simple. «On voulait le plus gros rassemblement de Pokémon Go à Québec et que les gens s’amusent.»

Il y avait plusieurs partenaires qui étaient derrière cette invitation, comme Vidéotron qui offrait des bornes de rechargement de téléphones et du Wi-Fi gratuit. Desjardins était aussi présent pour offrir des « battery-pack » (batteries portables pour recharger le téléphone). Du côté de Crakmedia, on avait pour mission d’installer des leurres sur les PokéStops du secteur, afin d’attirer plus de Pokémon pour les joueurs.

Pour que ceux-ci vivent une expérience complète, trois zones étaient installées. Pour se faire, la rue Saint-Joseph était fermée, entre les rues de la Couronne et de la Chapelle. «Il y avait la zone de chasse, devant le parvis de l’église. Il y avait ensuite la zone d’entraînement où La Planque Jeux vidéo avait installé des stations pour notamment jouer Pokémon Stadium (l’un des plus vieux jeux de Pokémon). La troisième zone était la zone d’incubation, avec les « tuk tuk » que les gens pouvaient utiliser pour faire éclore leurs œufs et se recharger aux PokéStops.»

Briser les stéréotypes du quartier

Pour la spécialiste des communications, la soirée Pokémon Go cadrait très bien avec l’événement Parvis en fête. «La collaboration avec Parvis en fête se passe très bien. C’est eux qui nous ont contactés. Le but du Parvis en fête, c’est de faire disparaître cette mauvaise réputation que les gens pensent que le quartier a toujours. On est tout à fait d’accord avec cette idée. Il y a eu beaucoup de changement dans Saint-Roch depuis les dernières années.»

Les bureaux de Crakmedia sont d’ailleurs dans ce quartier, plus précisément sur le boulevard Charest Est. «On voulait s’impliquer dans le quartier et montrer qu’on aime ça travailler ici et même résider ici pour quelques-uns de nos employés. On veut montrer qu’on s’amuse dans Saint-Roch», conclut Marie-Hélène Doyle-Poirier.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *