Actualites
13:04 5 octobre 2016

Le front commun du taxi appelle à la grève

MANIFESTATION. Comme ils l’avaient annoncé la semaine dernière, des travailleurs du taxi entendent faire la grève, ce mercredi, à l’appel du front commun du taxi. Les manifestants contestent la mise en oeuvre prochaine du projet pilote du gouvernement du Québec encadrant les activités du service Uber.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Les entreprises de taxi de Québec ont opté pour différents moyens de pression. Taxi Coop Québec a par exemple prévenu qu’elle suspendrait ses activités de 7h ce matin à 18h ce soir alors que d’autres entreprises ont prévenu qu’elles marcheraient au ralenti.

Pour les autres coopératives, le porte-parole Félix Tremblay affirme que les moyens de pression seront de 10h à 13h.

Le projet pilote d’une période d’un an, qui devrait entrer en vigueur le 14 octobre, prévoit qu’Uber se verra octroyer l’équivalent de 300 permis de taxis. La multinationale devra toutefois payer des taxes et impôts en plus de percevoir la TPS et la TVQ, notamment, en plus de verser des redevances.

Elle devra également contribuer à un fonds de modernisation de l’industrie du taxi et appliquer un tarif minimum de 3,45 $ par course comme pour les taxis.

Lundi, le premier ministre Philippe Couillard a fermement répété que le projet pilote aura lieu malgré l’opposition des chauffeurs de taxi.

Le front commun du taxi a récemment tenté deux fois, en vain, de faire suspendre les activités d’Uber par la voie juridique.

Avec La Presse canadienne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *