Actualites
15:53 12 octobre 2016

Les employés des centres correctionnels affichent leur mécontentement

AFFICHES. Les agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ-CSN) ont lancé une opération de visibilité mercredi, eux qui sont sans contrat de travail depuis 18 mois. Ils dénoncent notamment l’état des établissements et les conditions de détention.

Le premier moyen de pression est notamment visible devant le Centre de détention de Québec, alors que de grandes affiches ont été installées pour dénoncer les problématiques vécues par les employés. «Le SAPSCQ–CSN a décidé de décliner le message sur les pancartes selon les problématiques de propres à chaque établissement. Cela permettra à la population locale de bien saisir les enjeux qui affectent la région. Il faut comprendre que la sécurité publique, c’est d’abord et avant tout la sécurité du public», explique Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches-CSN.

Selon le syndicat, il y aura utilisation de «divers moyens afin de dénoncer les lacunes du système correctionnel du Québec et les mauvaises conditions dans lesquelles s’exerce le travail des agentes et agents de la paix.»

D’après Mathieu Lavoie, président du SAPSCQ-CSN, les démarches de visibilités du genre seront multipliées. «Nous serons actifs et visibles pour faire comprendre à l’employeur que nous voulons des conditions de travail respectueuses et des services correctionnels efficaces.»

À relire: Les agents de la paix en services correctionnels manifestent au Centre de détention de Québec

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *