Actualites
17:48 3 octobre 2016

Augmentation des dépenses: Sylvain Juneau n’est pas surpris

FINANCES. Une étude de HEC Montréal a révélé que les villes défusionnées de la région de Québec étaient responsables de la hausse des dépenses, en particulier depuis 2010. La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a particulièrement été écorchée par les conclusions de l’étude.

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau. (Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Selon l’étude, dévoilée par Le Soleil, «elle [la Ville de Saint-Augustin] dépensait en moyenne 19% de plus que les autres villes de sa catégorie en 2010.» Il a aussi été révélé qu’elle aurait augmenté cet écart à 151% en 2014.

Pour Sylvain Juneau, maire de Saint-Augustin-de-Desmaures depuis un peu plus d’un an, il n’y a rien de surprenant dans les résultats de l’étude. «Ça confirme ce que j’affirme depuis que j’ai été élu au poste de maire de St-Augustin à l’effet qu’il y a beaucoup de choses à regarder à propos des dépenses de proximités.»

Parmi ce qu’il considère comment étant des dépenses inconsidérées de l’administration Corriveau, le maire Juneau a notamment identifié le centre sportif, le centre communautaire Jean-Marie-Roy et la Place des Générations. «La liste est longue», indique-t-il.

Depuis son élection, il affirme que l’ancienne administration ne peut plus dépenser comme elle l’entend. «Ce qu’on a fait, c’est arrêter l’hémorragie. Les conseillers de l’équipe Corriveau ne peuvent plus dépenser à tort et à travers parce qu’ils sont maintenant surveillés par les citoyens et moi. Ils doivent maintenant se garder une gêne et arrêter de dépenser pour n’importe quoi.»

Le maire de Saint-Augustin n’a pas caché qu’il tient toujours l’ancienne administration comme responsable des problèmes de sa ville. «Aujourd’hui, ces gens-là nous mettent des bâtons dans les roues pour quelques milliers de dollars pour de la webdiffusion alors qu’en 2012, lors d’une séance extraordinaire tenue à 7h30 sans avis de convocation, il y a eu emprunt de 64M$. C’est la moitié de notre dette et ça a été fait en cachette», explique-t-il.

Concernant l’entente entre Québec et Saint-Augustin, Sylvain Juneau souhaite ramener le débat sur la table. «On va ramener l’entente bientôt dans le but de la signer. Sur la question de la poursuite, c’est devant la cour alors je ne veux pas trop m’avancer. Dans l’entente qu’on a mise sur la table au début de l’année, on s’entendait et dans ces cas-là, on règle hors cour. Je pense qu’il va falloir régler de cette façon-là.»

Sam Hamad appui le maire Juneau

Après avoir avoué ne pas avoir lu le contenu de l’étude de HEC Montréal, le député de Louis-Hébert et résident de Saint-Augustin-de-Desmaures a affirmé que la responsabilité des finances publiques revenait aux élus des municipalités. «J’ai toujours souhaité que les villes fassent une saine gestion des finances publiques. Je ne vais pas commenter un rapport que je n’ai pas lu, mais c’est clair que c’est la responsabilité des élus de bien gérer les taxes et impôts.»

Il a par la suite reconnu les effets positifs de l’arrivée de Sylvain Juneau en 2015. «Je trouve que M. Juneau a ouvert des voies de communication dans le but de trouver des solutions pour s’entendre sur les coûts et les frais d’agglomération. Je ne vais pas commenter le passé, mais je pense que la Ville a repris les finances en main. On a malheureusement eu une grosse augmentation, mais aujourd’hui les hausses sont raisonnables», conclut M. Hamad.

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette