Actualites
22:36 17 octobre 2016

Une future côte de l’Église plus sécuritaire et conviviale à Boischâtel

TRAVAUX. Après plus de cinq ans d’attente, la côte de l’Église de Boishchâtel sera enfin remodelée. Selon le maire de la municipalité, les automobilistes devront être patients devant ces travaux qu’il juge primordiaux.

Dès le début du printemps, la circulation sera plus difficile dans la côte de l’Église de Boischâtel. (Photo TC Media – Thaïs Martel)

«L’année 2017 risque d’être pénible, mais on n’a pas le choix», explique le maire Yves Germain.

Selon lui, les travaux risquent de durer une bonne partie de l’année. «C’est un endroit qui va nécessiter beaucoup de travail. On va, entre autres, faire la réfection du réseau d’aqueduc et l’enfouissement de fils d’Hydro-Québec. C’est certain que faire tout ça, ça va prendre plusieurs mois. Il y aura facilement six mois perturbation de perturbation pour les automobilistes.»

Ce qui posera certainement problème, c’est le manque d’alternative dans le secteur. «Il y aura certaines voies de contournement au nord, mais pour le reste [de la zone touchée], on n’a pas le choix. Il va y avoir des portions où ce ne sera même pas possible de faire de la circulation en alternance. Ça va être fermé complètement», affirme M. Germain.

Changement dans le paysage

Afin de procéder aux travaux, deux résidences devront céder leur emplacement, un mal pour un bien selon le maire. «Les trois courbes de la côte seront améliorées. Les automobilistes qui circulent vont mieux voir venir en sens inverse. Au centre de la courbe, l’idée c’est qu’il y aura une sorte de plateau. Ce sera plus facile pour les gens, surtout dans la descente. La population demandait des améliorations, qui ont nécessité le retrait de deux résidences. Quelques parcelles de terrain seront aussi touchées, mais dans les deux cas, les transactions sont déjà conclues.»

Les premiers coups de pelle devraient avoir lieu après le prochain dégel, soit autour du mois de mai 2017. Avant de commencer les travaux, le maire Germain assure que la municipalité installera une «signalisation adéquate» afin de bien informer les automobilistes. «Nous avons beaucoup de gens de l’extérieur qui viennent à Boischâtel, notamment pour le IGA des Sources et le Royal Québec. On veut s’assurer que bien avant d’arriver à la côte de l’Église, les gens vont être informés.»

Pas le plan A

Avant de décider de procéder à la réfection de la côte de l’Église, le maire de Boischâtel indique que d’autres options ont été étudiées, principalement la possibilité d’un nouveau lien. L’option a été écartée. «Les études nous ont découragés de faire un nouveau lien, principalement pour des raisons techniques. Ça aurait été couteux aussi.»

La municipalité a donc pris la décision de ne pas créer une nouvelle voie d’accès. «On a préféré changer la face de la côte de l’Église et la rendre sécuritaire», conclut le maire Germain.

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette