Actualites
21:30 17 octobre 2016

Première station d’autopartage Communauto sur le campus du Cégep Garneau

TRANSPORT. Le Cégep Garneau inaugure une première station d’autopartage Communauto sur son campus. L’initiative vise à désengorger les stationnements utilisés à plein rendement et à promouvoir le transport collectif.

Deux voitures sont accessibles dès maintenant aux étudiants et au personnel du Cégep Garneau, ainsi qu’aux résidents du quartier.

Il s’agit d’une première étape en faveur du transport collectif, a fait savoir la directrice générale du Cégep, Denise Trudeau. Le projet pourra être bonifié à la lumière d’une étude présentement menée avec le Réseau de transport de la Capitale (RTC): «Nos stationnements, ils sont pleins, nous avons une liste d’attente. Ce que nous voulons faire, ce n’est pas de diminuer le nombre de stationnements, mais certainement pas d’augmenter le nombre de cases. C’est pourquoi nous allons explorer d’autres modes de transports collectifs et actifs.»

Les deux voitures pourront être utilisées moyennant un abonnement au service, a expliqué la conseillère en relations publiques pour Communauto, Brigitte Geoffroy. L’utilisation est facturée selon le temps d’emprunt et le kilométrage, mais l’essence est sans frais. À Québec, il s’agit du deuxième partenariat conclu par Communauto avec un établissement d’enseignement. L’Université Laval dispose d’une station «en boucle» où ramener une voiture empruntée, alors que celle du Cégep Garneau permet aussi l’emprunt libre-service pour une utilisation plus spontanée.

Transport actif et collectif

L’entente conclue entre le Cégep Garneau et le service Communauto s’inscrit dans le plan de gestion des transports du Collège, qui s’arrime à celui pour la mobilité durable de la Ville de Québec.

Dans le cadre de son plan, l’établissement d’enseignement a aussi comme projet d’implanter des casiers «quatre saisons» pour les vélos et vise de nouvelles certifications environnementales.

Le Cégep Garneau s’attend par ailleurs à en savoir davantage sur les habitudes de transport des quelque 9000 personnes qui y gravitent, grâce au sondage mené en collaboration avec le RTC.

Québec Hebdo

Monica Lalancette


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette