Actualites
19:56 7 octobre 2016

Food trucks: un quatrième événement qui profite à plusieurs

CUISINE. Après ce que les organisateurs ont qualifié de «grand succès» à Lévis et au Réno-Dépôt de la rue du Marais, à Québec, les food trucks se sont rendus au Réno-Dépôt de Beauport vendredi pour un quatrième rassemblement de cuisines de rue. Le commerçant, comme les restaurateurs, a pu profiter d’une belle journée pour notamment acquérir de la visibilité.

(Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

«C’est surtout une question de marketing. On a un gros week-end de trois jours et une grosse promotion qu’on offre. Elle est sensiblement à l’image de celle qui était offerte à la fête du Travail, lors du dernier événement de cuisine de rue à Québec», explique Michel Daigle, directeur du Réno Dépôt de Beauport.

Présent chez ses collègues de la rue du Marais en septembre, M. Daigle a tout de suite eu de l’intérêt à monter à bord. «On a récidivé aujourd’hui. Moi, ça me rejoint beaucoup, c’est un événement qui attire beaucoup. J’avais rencontré les camions lors de l’événement en septembre et c’est quelque chose qui m’intéressait beaucoup pour mon magasin.»

Si les commerçants semblent être bien heureux de profiter de la vague de popularité des rassemblements de cuisines de rue, les restaurateurs semblent avoir très hâte que la réglementation soit instaurée pour pouvoir pratiquer leur art de la même façon que dans plusieurs grandes villes. «Ça serait le fun qu’on puisse s’ouvrir un peu plus à Québec, comme à Montréal. Je ne pense pas qu’on va faire mal aux restaurateurs et le monde semble vouloir ce genre de cuisine. C’est eux qui démontrent le besoin et nous on aimerait avoir les permis pour l’an prochain pour leur offrir.»

Même son de cloche pour Martin Saint-Laurent, responsable de la cuisine mobile du restaurant Barbacoa. «Dans ces événements, on voit que le monde veut ça, il faut continuer à le promouvoir pour que Québec ait ses food trucks, pour se comparer à des grandes villes comme Toronto et compagnie. On veut être capable d’avoir pignon sur rue.»

Une tournée pour les food trucks

Organisateur des événements de Lévis et de celui au Réno-Dépôt sur la rue du Marais, Sylvain Boivin, directeur de la promotion pour CHOI 98,1 et ROCK 100,9 a affirmé que l’événement à Beauport serait le dernier de l’année. «Ça va clore le calendrier 2016. Ce n’est pas qu’il n’y a pas d’engouement, mais à un moment donné la température ne le permettra plus. On ne veut pas tomber sur une journée où il fait cinq degrés et qu’il pleut.»

Selon lui, la programmation 2017 pourrait être beaucoup plus volumineuse. «Cet hiver, on va travailler à l’organisation d’un calendrier de tournée pour l’été prochain. On en a fait trois cette année, on entend en faire au moins le double l’année prochaine, c’est certain. Dès que la température va le permettre, on veut en faire environ un par mois, dans la grande région de Québec. On ne se contentera pas seulement de Québec et Lévis, on va sûrement viser plus large.»

Il conclut en affirmant que l’engouement est encore visible autant chez les visiteurs, que du côté des restaurateurs. «Chaque fois, on dit qu’on vise entre 5000 et 10 000 personnes. Les deux dernières fois, on a eu 10 000 visiteurs. Aujourd’hui [vendredi], nous avons le Pinokio (Montréal) et il m’a dit qu’il avait le choix entre être au premier vendredi du mois du Stade olympique ou être ici et il a choisi de faire l’aller-retour Montréal-Québec parce que ça marche 100 fois mieux ici qu’à Montréal. Il m’a aussi dit qu’ici, il y a vraiment un enthousiasme qu’on ne retrouve pas ailleurs», conclut M. Boivin.

Mission plus qu’accomplie

Contacté peu  avant la fin de l’événement, Sylvain Boivin n’en revenait tout simplement pas. D’après lui, c’est l’édition qui a attiré le plus de monde parmi les trois organisées par Radio X (celle de L’Ancienne-Lorette avait été organisée par le FM93). «C’était malade en soirée, ils étaient au 4e remplissage de bière vers 19h. Je pense qu’il y a eu quatre fois plus de monde que ce midi. À 17h30, c’est certain qu’on avait dépassé les 10 000 personnes. On a battu l’achalandage qu’on a eu à Lévis. Beauport c’est le plus gros des trois», s’est-il réjoui en affirmant qu’il y avait alors eu au moins 15 000 personnes durant la journée. «Les lignes étaient super longues!»

Québec Hebdo

Mathieu Turgeon


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette