Actualites
18:11 18 octobre 2016

Des faux Remparts sèment la confusion chez les partisans

FRAUDE. Dans les dernières semaines, des partisans des Remparts de Québec auraient été contactés par une page Facebook qui se serait avérée frauduleuse. L’organisation de l’équipe de hockey a tenu à avertir les personnes contactées que ces messages avaient été envoyés sans l’accord des Remparts.

Le logo des Remparts de Québec. (Photo TC Media – Charles Lalande)

Selon Nicole Bouchard, responsable des communications pour les Remparts de Québec, c’est suite à une suggestion de son département juridique que le club a décidé de publier un message sur sa «vraie» page Facebook. «Nous avons récemment été avisés que certains d’entre vous ont pu être approchés via Facebook par une organisation se faisant faussement passer pour les « Remparts de Québec » ou les « Remparts Québec ».»

La publication de l’équipe de hockey indique que la page en question, qui a maintenant été fermée par le réseau social à la demande des Remparts, proposait aux partisans de gagner des billets gratuits en acceptant une demande d’amitié. «Cette organisation vous invite à devenir leur ami en plus de vous faire miroiter la chance de gagner des billets pour un match des Remparts en vous inscrivant au numéro de téléphone #7007 moyennant des frais de 7$. Soyez avisés que ces communications n’ont nullement été autorisées par les Remparts et qu’elles font présentement l’objet de vérifications par nos équipes. Nous vous demandons de rester prudents et de ne pas donner suite à ces communications qui sont selon toute vraisemblance frauduleuses», avertit le message.

Pour éviter de se faire prendre, les Remparts informent les partisans d’une petite indication à surveiller sur le réseau social. «Veuillez également noter que les pages officielles sont identifiées par Facebook au moyen d’un crochet qui indique qu’elles ont fait l’objet de vérifications quant à leur authenticité», conclut la publication.

De mémoire, Nicole Bouchard affirme qu’il s’agissait d’un premier incident du genre pour les Remparts de Québec. «Je pense que les gens ont été prudents. Je pense que c’est la première fois que ça nous arrivait», explique-t-elle en ajoutant que l’organisation a reçu les premières demandes de vérification des partisans il y a environ une semaine. «Beaucoup de gens nous demandaient si c’était vrai.»

En commentaires à la publication Facebook des Remparts, plusieurs partisans ont raconté avoir été contactés par la page frauduleuse. Si plusieurs ont dit avoir refusé plusieurs demandes qualifiées de louches, certains autres ont écrit «s’être fait avoir.»

Pas d’enquête policière

D’après Étienne Doyon, porte-parole pour la police de Québec, il ne devrait pas y avoir d’enquête policière, puisque personne ne s’est plaint. «Selon notre système, il n’y a pas eu de fraude d’enregistrée. Si personne ne dépose de plainte, il n’y a pas d’enquête», indique-t-il.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *