Actualites
21:49 13 juin 2016

Une chaire de recherche en technologie pour traiter le cancer

BIOMÉDICAL. En partenariat avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et avec la multinationale Elekta, l’Université Laval vient de lancer une nouvelle chaire de recherche en technologies biomédicales utilisées pour traiter plusieurs types de cancers.

D’un montant de 3,1M$ répartis sur les cinq prochaines années, la Chaire sera dirigée par le professeur au Département de physique, de génie physique et d’optique à l’Université Laval, Luc Beaulieu.

Selon lui, le rôle de la curiethérapie ira en grandissant dans les prochaines années. «Le cancer est la première cause de décès prématuré au Canada. L’avantage majeur de la curiethérapie consiste à administrer le traitement à l’aide de sources qui sont directement amenées à proximité ou à l’intérieur de la tumeur, permettant ainsi une meilleure protection des tissus sains. L’industrie biomédicale est convaincue que cette approche thérapeutique n’a pas encore atteint son plein potentiel», explique celui qui est aussi chercheur au Centre de recherche sur le cancer.

Au total, c’est un peu plus de 20 personnes qui travailleront dans ce domaine de recherche qui couvre notamment les cancers de la prostate et gynécologiques. «C’est un projet ambitieux et cinq ans est un délai assez court. Nous serons 22 à y travailler et je m’attends à des avancées majeures. On va aller voir où on peut appliquer la technologie pour traiter encore plus de patients», affirme le titulaire de la Chaire.

Un partenariat de longue date

Elekta et Luc Beaulieu n’en sont pas à leur première collaboration. Ils ont en fait déjà travaillé sur plusieurs projets ensemble. «Cette chaire de recherche servira à épauler notre collaboration de façon concrète. Elle mettra sur pied des projets qui auront un impact majeur sur la réputation du Québec et du Canada dans les communautés internationales de recherche médicale et amélioreront la vie des patients souffrant du cancer au Canada et à travers le monde.» «C’est le début d’une nouvelle aventure renforcée avec eux», a ajouté M. Beaulieu

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *