Actualites
15:52 13 juin 2016

Québec: Des projets pour développer et verdir le secteur sud de Saint-Roch

DÉVELOPPEMENT. Après avoir investi sur l’«entrée de ville» du quartier Saint-Roch en 2013, Québec s’attaque au développement du secteur sud et propose une série d’initiatives dans le cadre d’un nouveau programme particulier d’urbanisme (PPU).

Là où des terrains sont vacants au coin des rues Saint-Vallier et Caron, sous l’échangeur Dufferin-Montmorency et à l’emplacement de l’ancien cinéma Charest, la Ville propose d’aménager des places publiques et de faire lever de terre des immeubles à logement et à bureaux. Pour en arriver à ces propositions, les commentaires de près de 700 citoyens ont été recueillis au cours des derniers mois.

Ainsi, le centre communautaire Saint-Roch, des immeubles et un parc remplaceraient les terrains vagues et l’espace occupé par des stationnements à étage dans le secteur du carré Lépine.

Le secteur du poste d’Hydro-Québec de la Reine ferait quant à lui place à du logement, ce qui «pourrait changer drastiquement la figure» du secteur, estime Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire.

L’idée de revitaliser la marina Saint-Roch est par ailleurs dans les cartons avec la réfection de la piscine et l’aménagement d’un meilleur accès à la rivière Saint-Charles.

Stationnement

Dans son avant-projet, Québec parle de transformer le stationnement ouvert au coin de Saint-Vallier et Caron en un espace public et des logements. Québec aimerait d’ailleurs faire de même avec celui qu’opère Kevlar derrière la Fabrique de l’Université Laval. «On va pousser dans le dos de Kevlar. Il va falloir qu’il se passe quelque chose là», a commenté le maire de Québec, Régis Labeaume, s’avançant à dire que le droit de créer de nouvelles taxes, proposé dans le projet de loi sur le statut de capitale nationale, pourrait être utile à cet effet.

La disparition de stationnements serait compensée par l’aménagement d’espaces souterrains, souligne la Ville. «Il n’y aura pas de crise de stationnement», a commenté le maire, d’autant que Saint-Roch «est un quartier parfait pour favoriser les déplacements actifs», souligne Julie Lemieux. Des parcours pour les déplacements à pied et à vélo sont donc au nombre des projections.

Le verdissement du secteur est aussi au programme et la Ville ne cache pas qu’il y aura du travail à faire avec un couvert végétal parmi les moins fournis.

Familles

Québec estime que des projets auront émergé «d’ici cinq ans» grâce au PPU pour Saint-Roch sud. Sans pouvoir chiffrer le nombre de logements qui pourraient être créés, Julie Lemieux souligne que l’idée maîtresse qui guidera le développement est d’attirer les familles et leur offrir des logements plus grands.

«S’il y avait le quart ou la moitié des gens qui travaillent là, qui vivent le quartier, ce serait un quartier transformé», conclut le maire Labeaume.

Une première rencontre d’information se tiendra le 21 juin prochain au local du Club social Victoria. Les citoyens résidents, travailleurs et promoteurs y sont invités à faire part de leurs impressions. En septembre prochain, Québec tiendra une audition des opinions pour laquelle les citoyens peuvent entre autres déposer des mémoires.

À lire également:

Québec veut augmenter le nombre d’arbres sur son territoire

Voie cyclable sur la rue du Pont: Plus de 600 personnes ont appuyé le projet

Québec Hebdo

Monica Lalancette


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette