Actualites
19:45 2 juin 2016

Le parc éolien communautaire: un travail d’équipe

LANCEMENT. Après 10 ans de travail, la dernière phase du parc éolien de la Seigneurie de Beaupré, le parc éolien communautaire Côte-de-Beaupré, a été inaugurée, ne manquant pas de souligner le travail des différents artisans présents tout au long du processus.

Depuis 2005, un travail est amorcé entre la société Boralex et le Séminaire de Québec pour la construction de ce qui deviendra le plus grand parc éolien au Canada, avec une puissance de 363 mégawatts. «Notre vice-président au Développement, Hugues Girardin, était parti avec un collègue explorer des sites potentiels où on pouvait installer des éoliennes, raconte Raphaël Boulerice de Boralex. En arrivant ici, ils sont tombés sur des pancartes indiquées SQ. Ils se demandaient vraiment ce qui se passait ici!» Les pancartes SQ, pour Séminaire de Québec, ont mené aux premiers contacts avec ce dernier.

Le Séminaire de Québec, avec à sa tête le chanoine Jacques Roberge, a autorisé Boralex à implanter le nouveau parc éolien sur ses terres. «C’est ainsi, M. Roberge, que vous poursuivez l’œuvre de votre fondateur [Monseigneur François de Laval] et que, tout comme lui, vous êtes un bâtisseur et un grand visionnaire» a souligné la préfète de la MRC de la Côte-de-Beaupré, Parise Cormier, lors de son allocution.

De préfectures en préfectures

Le travail de longue haleine a passé entre les mains des différents élus municipaux qui, chacun à leur façon, y ont mis leur grain de sel. Dès 2008, le préfet de l’époque, Henri Cloutier, s’évertue à convaincre ses collègues à la table des maires de la pertinence d’un tel projet pour la Côte-de-Beaupré. C’est lui qui a contacté Boralex pour leur faire part de l’intérêt de la MRC pour l’appel d’offres lancé par Hydro-Québec.

Son successeur, le maire de L’Ange-Gardien, Pierre Lefrançois, poursuit le travail en concrétisant le partenariat entre la MRC et Boralex. Il sera présent lors des premières consultations publiques, puis pour les divers contrats, signatures et ententes pour son mandat de 2009 à 2013.

La majeure partie des travaux se sont faits sous le mandat du maire de Sainte-Anne-de-Beaupré, Jean-Luc Fortin, préfet de 2013 à 2015. Les phases I et II du parc de la Seigneurie de Beaupré ont été inaugurées alors qu’il était en fonction, tandis que la construction du parc éolien communautaire, entamée en décembre 2014, a commencé sous son mandat.

Une mention toute spéciale a été adressée à l’ancien directeur général de la MRC et chargé de projets, Jacques Pichette, pour son implication constante dans le projet et sa foi inconditionnelle en sa réalisation. Quant à la préfète actuelle, Parise Cormier, elle a orchestré avec ses collègues maires, la répartition des sommes perçues grâce au projet communautaire, qui s’élèvent à 800 000$ par année pendant 20 ans.

Le parc éolien communautaire en chiffres

10 – Nombre de turbines installées dans le parc éolien communautaire, d’une puissance totale de 23,5MW.

92 – Longueur des pales des éoliennes du parc communautaire. Grâce à la technologie utilisée par Boralex, les éoliennes E92 de la compagnie Enercon, le parc compte une éolienne de moins que prévu pour presque la même quantité d’énergie produite.

4725 – Nombre de foyers québécois qui pourront être alimentés pendant un an avec l’énergie produite par le parc éolien communautaire.

14 – Nombre de kilomètres de fil pour connecter le parc éolien à la sous-station d’Hydro-Québec de 315kV.

 

Québec Hebdo

À lire sur notre site web: Le parc éolien communautaire enfin en fonction et Fonds éoliens: La MRC séparée entre l’est et l’ouest

Benoit Prisca


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette