Actualites
15:05 15 juin 2016

Système Québec En Alerte: encore des ratés

SÉCURITÉ. Le ministère de la Sécurité publique (MSP) a effectué un test du système Québec En Alerte ce matin, à 9h55. Sauf qu’encore une fois, le système a connu des ratés: à la télé, aucun des diffuseurs n’a relayé le message. Si une réelle catastrophe avait eu lieu, seuls les gens qui écoutaient la radio à 9h55 l’auraient su. Quelques sites Web ont également relayé le message.

Un premier test, effectué le 5 mai 2015, avait également connu des ratés. Le nouveau système d’alerte publique mis à l’essai par le gouvernement du Québec n’avait alors été diffusé que par les chaînes télé CBC et CTV dans la région de la Capitale. Cette fois, même ces deux chaines affichaient leur programmation régulière à 9h55.

Normalement, un message d’essai, précisant qu’il ne s’agit pas d’une catastrophe réelle et qu’il n’y a pas de danger pour la santé ou la sécurité des citoyens, aurait dû être diffusé à la grandeur du Québec par l’entremise de la radio, de la télévision, du site Internet du MSP et de son compte Twitter. Par ce test, le ministère de la Sécurité publique veut s’assurer que les radiodiffuseurs et les compagnies de télécommunication sont bien branchés à Québec En Alerte.

Québec En Alerte est un système qui permet au MSP d’aviser rapidement les Québécois en cas d’événements présentant une menace réelle ou imminente. Grâce au système, le MSP veut être en mesure de diffuser une alerte d’urgence aux citoyens d’une région visée par l’un des 14 événements ciblés, soit les feux de forêt, les inondations soudaines, les tremblements de terre, les crises civiles et les autres situations d’urgence. Le message fournit de l’information précieuse afin de réduire les conséquences probables et d’adopter les bons comportements selon l’évolution de la situation.

La diffusion d’un message d’alerte est une responsabilité partagée entre le MSP et l’ensemble des radiodiffuseurs et des compagnies de télécommunication. Ces derniers ont l’obligation, en vertu d’une décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, d’être connectés au système d’alerte et de distribuer automatiquement sur leurs ondes les messages d’alerte à la population, interrompant par le fait même la programmation en cours.

Québec Hebdo

Météomedia a diffusé l’alerte (Photo TC Media – Thaïs Martel)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *