Actualites
13:00 2 juillet 2016

Consultations publiques réclamées pour Le Phare

URBANISME. Voyant d’un bon œil les intentions du promoteur de peaufiner son méga complexe immobilier, le Conseil de quartier Pointe-Sainte-Foy n’en démord pas moins de son intérêt pour la tenue de consultations publiques avant que soit donné le feu vert pour l’érection du projet Le Phare, devant s’élever jusqu’à 65 étages dans le ciel à la tête des ponts du côté de Québec.

Selon Johanne Elsener, présidente du Conseil de quartier de la Pointe-de-Sainte-Foy, la position de l’organisme n’a pas changé. L’espoir persiste de voir le promoteur Groupe Dallaire présenter son projet titanesque à la population du secteur et de se prêter à l’étape démocratique des consultations publiques.

«Il s’agit d’un imposant complexe qui viendra modifier les habitudes de vie de beaucoup de gens. Il serait approprié que les résidents des alentours puissent constater l’ampleur du projet et soumettre des suggestions constructives pour en limiter les impacts négatifs. D’autant plus, qu’on parle d’une tour principale dont la hauteur va au-delà des 29-30 étages prévus au plan d’urbanisme», signale Mme Elsener.

La présidente du conseil de quartier voit d’un bon œil la flexibilité démontrer récemment par le promoteur. Elle trouve rassurant qu’il y ait une ouverture manifestée afin d’adapter le projet à son site et aux besoins du quartier en matière d’infrastructures. «Il y a toujours place pour l’amélioration», termine celle qui avoue n’avoir pas eu de contacts ni de retour d’appels à ses nombreuses demandes pour un engagement concret à consulter la population.

Revu et amélioré

Prévu pour être mis en chantier à l’entrée ouest de la ville en 2017, Le Phare a déjà évolué sur papier depuis la présentation des premières esquisses, il y a un an. Les nombreux commentaires émis principalement par des architectes, des urbanistes et des étudiants proposaient des améliorations, dont certaines ont été prises en compte.

Récemment, Stéphane Michaud, v-p marketing et relationniste du Groupe Dallaire, a confirmé que des ajustements ont été apportés aux plans initiaux. Il s’agit essentiellement de bonifications, dont les grandes lignes ont été corroborées. Ainsi, le complexe continue de proposer quatre tours, dont la principale culminera à 65 étages. Toutefois, son déploiement s’avère quelque peu revu.

L’architecture et le concept ont été améliorés. Le promoteur a voulu atténuer l’impression de lourdeur de l’ensemble et décloisonner la place centrale. Pour ce faire, l’immeuble massif devant occuper la partie ouest de l’îlot du Phare a été retranché. Deux tours peuvent ainsi être reculées et pivotées, pour favoriser l’accès et l’ensoleillement. Enfin, certaines vocations sont modifiées, notamment la portion hôtel sera plus modeste et des logements seront intégrés à la tour principale.

Complexe Le Phare en chiffres :

-Investissement évalué à 500M$

-Mise en chantier par phases sur 10-12 ans

-4 tours et 4 usages (commercial, bureau, résidentiel et hôtelier)

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *