Actualites
16:00 5 novembre 2016

On pique contre la grippe dans la région de la Capitale

SANTÉ. La saison froide approche à grands pas et avec elle se pointe le risque de contracter le virus de la grippe. Au sommet de l’arsenal de moyens pouvant être mis en place pour se protéger efficacement, il y a la campagne annuelle de vaccination, dont c’était le lancement officiel samedi matin, dans la région de la Capitale.

Courtoisie

Depuis le coup d’envoi pour l’hiver 2016-17, les citoyens peuvent se faire vacciner contre la grippe dans différents sites de vaccination de masse du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale. On en retrouve huit à Québec, dont l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (ancien Robert-Giffard où les médias étaient conviés), ainsi que 20 autres répartis également dans les MRC de Charlevoix et de Portneuf.

La principale raison de cette démarche hâtive est que le vaccin peut prendre deux semaines pour atteindre son effet optimal. C’est pourquoi il est préférable de se faire vacciner rapidement, avant le début de l’apparition de la grippe.

Présent sur place pour informer les médias, le Dr Nicolas Brousseau, médecin-conseil à la direction de la santé publique du CIUSSS de la Capitale, rappelle l’importance de se faire vacciner pour les personnes qui ont plus de risques de présenter des complications à la suite d’une grippe. Car, si les gens en santé finissent par s’en remettre d’elles-mêmes, ce n’est pas toujours le cas des gens déjà affaiblis par une maladie ou l’âge.

«Les personnes de plus de 60 ans et les personnes atteintes d’une maladie chronique, comme le diabète, l’asthme, le cancer, une maladie du cœur, des poumons, du foie ou des reins, ou encore une obésité importante, ont plus de difficultés à combattre l’infection. Elles présentent plus souvent des complications importantes lorsqu’elles sont atteintes de la grippe. Ces complications peuvent mener à une hospitalisation et même entraîner un décès. Il en va de même pour les enfants de 6 à 23 mois et les femmes enceintes. La vaccination est un bon moyen de protection», assure le Dr Brousseau.

Selon l’expert, la grippe reste un phénomène imprévisible qui n’évolue pas toujours comme les infectiologues l’anticipent. Le vaccin ne s’avère donc pas une barrière étanche contre la grippe, mais son efficacité est annuellement de 40% à 60%, ce qui diminue d’autant les risques de complication. Pour cette année, le vaccin commun contient deux souches de type A et une de type B, alors que celui pour les enfants contient quatre souches soit deux de chaque type.

«Par ailleurs, plusieurs mesures de protection et d’hygiène peuvent aussi aider en tout temps à prévenir la transmission de la grippe. Par exemple, il faut se laver les mains régulièrement, éviter les contacts avec les personnes malades qui pourraient être contagieuses, nettoyer votre environnement immédiat (surface des meubles, comptoirs, etc.) et tousser en se couvrant la bouche», précise le Dr Brousseau.

Peu d’attente

Avec 14 kiosques de vaccination opérés par autant d’infirmières seulement au site de vaccination de masse de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, l’offensive 2016 se déroule rondement. Le responsable clinique de la campagne de vaccination pour la Capitale, Serge Garneau, se réjouit du rythme moyen atteint de plus de 400 vaccins à l’heure.

«Ça roule vraiment bien. Les gens n’ont pas à craindre de longues files d’attente. Le délai de prise en charge est d’environ 30 minutes, de l’entrée à la sortie. Cela inclut un répit de 15 minutes après la vaccination, pour s’assurer qu’il n’y a pas de réaction chez les patients», constate-t-il en invitant la population à venir en grand nombre dans les prochains jours.

En plus d’être offert gratuitement aux personnes à risque et à leur entourage, les personnes en bonne santé qui souhaitent réduire leur risque d’attraper la grippe peuvent être vaccinées, et ce, à leurs frais, dans certaines pharmacies, cliniques infirmières privées et cliniques médicales.

Vaccination en quelques chiffres

14 kiosques par centre

400 vaccins à l’heure

Délai total 30 minutes

Cible quotidienne de 2000 vaccins

Cible régionale saisonnière de 150 000 vaccins.

Pour plus d’information ou connaître les horaires de vaccination pour Québec, Portneuf et Charlevoix : www.ciusss-capitalenationale.gouv.qc.ca ou la ligne INFO-GRIPPE au 418 523-3883 ou au 1 844 603-3883 (sans frais)

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *