Actualites
18:19 17 novembre 2016 | mise à jour le: 17 novembre 2016 à 18:19 temps de lecture: 3 minutes

Martin Levac écorche Éric Salvail

CULTURE. L’auteur-compositeur-interprète Martin Levac a partagé sur sa page Facebook une montée de lait, écorchant Éric Salvail dans une publication devenue rapidement virale.

Éric Salvail avec le disque de Martin Levac. (Crédit photo – capture d’écran)

Il déplore le manque de couverture médiatique des gros médias à son endroit avant de raconter «la pire fois». En octobre 2015, il est chez lui, à la maison, avec sa femme et ses deux filles. Soudainement, le téléphone sonne, c’est une relationniste d’Éric Salvail, l’informant qu’il manque un invité pour sa populaire émission, de sorte qu’elle est à la recherche d’un artiste qui désire faire la promotion d’un album.

Heureux hasard, il venait de lancer son disque intitulé 1985. Salivant devant la belle promotion qui s’offre à lui, Levac quitte son salon pour se rendre en studio, où il est accueilli par une femme qu’il décrit comme étant «une petite régisseuse de 20 ans» qui lui demande ce qu’il fait là.

«Je lui dis pourquoi je suis là et je lui tends un de mes albums. Elle me dit alors avec une attitude infantilisante que ce n’est pas vrai, que le show est déjà tout arrangé.»

Il rentre donc penaud à la maison en se disant «plus jamais». Puis, sa femme l’informe que Salvail a montré son disque à la télévision en disant : «Quand on invite des artistes venir promouvoir leurs albums, il faut qu’ils soient un minimum connus là, c’est qui ça Martin Levac?»

Une interrogation qui, encore aujourd’hui, déplaît au principal intéressé. «SVP, ne me parlez plus d’Éric Salvail, chu pus capable !»

Martin Levac a tenu à rectifier ses propos et préciser sa pensée, plus tard en journée. Voici ce que l’artiste a publié par le biais de son attaché de presse:

«Bonjour Facebook,

je ne me doutais pas que ma montée de lait causerait autant de réactions. Je suis très heureux que bien des gens se reconnaissent dans mes propos, autant le public , les artistes et les médias eux-mêmes.

Cependant, je dois mettre quelque chose au clair:

je n’accuse personne en particulier dans ma lettre. Je ne connais pas Éric Salvail personnellement et je n’ai absolument rien contre lui.

Ce que je dénonce, c’est que la place faite aux artistes québécois dans les médias de masse à Montréal est discutable. C’est vous et moi qui payons avec nos impôts, les subventions que Production J, TVA , V-Télé, etc. reçoivent pour un mandat  » culturel  » et que la « culture » qu’ils nous recrachent est aussi discutable.

Le pouvoir des médias de Montréal via les chaînes de radio commerciales contrôle complètement les playlists partout au Québec. Les animateurs de radio dans tout le reste du Québec ont les mains liées et ne peuvent que très difficilement faire passer autre chose comme musique que ce que Planète Montréal décide. Et je crois que les artistes méritent plus de nous en tant que société. On gagnerait tellement à entendre ce que les artistes ont à dire du monde dans lequel on vit.

Voilà , merci ML»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *