Actualites
12:00 8 novembre 2016 | mise à jour le: 8 novembre 2016 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

Un nouveau départ pour les traumatisés cranio-cérébraux

INAUGURATION. C’est avec les larmes aux yeux que Martin Matte a inauguré le Pavillon Patrice-Villeneuve de la maison pour traumatisés crâniens qui porte son nom.

Une résidente de la maison qui porte le nom de l’humoriste Martin Matte. (Photo TC Media – Monica Lalancette)

«Quand ça se concrétise, ça m’émeut», a-t-il livré devant la foule nombreuse qu’on avait dû réunir dans le stationnement sous-terrain du nouvel immeuble, faute de salle assez grande.

Officiellement ouverte depuis l’été, la maison Martin Matte – Pavillon Patrice-Villeneuve est la cinquième du genre à accueillir des traumatisés cranio-cérébraux (TCC) grâce à l’appui de la fondation de l’humoriste. La première, ouverte il y a 10 ans, accueille aujourd’hui le frère de Martin Matte «et il occupe 90% de l’espace!», a-t-il lancé à la blague.

Ému, il a souligné la difficulté pour les familles des traumatisés crâniens de trouver une résidence qui corresponde à leurs besoins, alors qu’une majorité d’entre eux doivent se rabattre sur des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHLSD). La dizaine de personnes atteintes d’un TCC qui vit aujourd’hui dans le pavillon Patrice-Villeneuve a la chance de profiter de la sécurité que procurent les intervenants, a témoigné l’un des résidents, Rémi Ouellet et leur soutien est précieux: «Il est difficile de s’adapter quand on a un TCC; imaginez quand on a 10 TCC!», a-t-il blagué. Se retrouver avec des gens «de son âge» dans le nouvel habitat est une autre grande amélioration pour lui.

Mixité

La Maison située dans l’arrondissement des Rivières de Québec compte 45 logements des Immeubles HSF pour des familles dans le besoin ou encore des personnes seules. La balance des 75 logements est donc réservée aux traumatisés crâniens et à des personnes atteintes de handicaps. Pour la conseillère municipale Chantal Gilbert, responsable du logement social à la Ville de Québec, cette «mixité sociale» est des plus souhaitables. Le projet représente plus d’une décennie de démarches pour l’organisme Milieu de vie TCC, dont le président Benoit Durand a salué à la fois l’aboutissement de l’initiative et le nouveau départ qu’elle incarne.

La Ville de Québec a investi un montant de 650 000$ dans le projet, qui totalise 13,2M$ et pour lequel les gouvernements fédéral et provincial ont largement contribué, en plus de multiples partenaires. La participation de la Société d’habitation du Québec permet entre autres d’offrir les logements à un prix abordable.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *