Actualites
17:50 7 novembre 2016 | mise à jour le: 7 novembre 2016 à 17:50 temps de lecture: 2 minutes

Des groupes communautaires devant le bureau de François Blais

GRÈVE. Dans le cadre de la grève du communautaire qui débute demain, des représentants de différents organismes communautaires se sont rassemblés devant le bureau du député François Blais, au Carrefour Charlesbourg, pour faire entendre leurs revendications.

Le ministre de l’Emploi  et de la Solidarité sociale n’était toutefois pas à son bureau du Carrefour Charlesbourg ce matin. C’est Michel Garneau, un attaché politique de la circonscription de Charlesbourg qui a pris le temps d’écouter ce que les représentants avaient à dire. Il a affirmé que tous les messages reçus allaient être transférés à M. Blais.

Les organismes communautaires revendiquent 450M$ par année pour un rehaussement du financement, ils souhaitent également que leur travail soit reconnu comme un moteur de progrès social et que l’on respecte leur entière autonomie. Ils revendiquent également la fin des compressions budgétaires et un réinvestissement dans les services publics et les programmes sociaux.

Michel Garneau a fait preuve de beaucoup de patience et a pris le temps d’écouter chaque représentant qui désirait prendre la parole.

À travers la province, ce sont 1 200 groupes communautaires qui participent à la campagne nationale «Engagez-vous pour le communautaire».

Une quarantaine de représentants d’organismes se sont rassemblés dans les locaux de Rose du Nord pour planifier le déroulement du rassemblement, selon différents scénarios.

Christian Matte, le directeur du bâtiment avait été préalablement averti du rassemblement, des agents de sécurité et des policiers étaient sur place pour assurer le bon fonctionnement.

Au moment où des slogans ont commencé à être scandés, les policiers ont demandé aux grévistes de quitter les lieux, ce qui s’est déroulé dans le calme, au grand bonheur de M. Matte.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *