Actualites
14:00 10 novembre 2016 | mise à jour le: 10 novembre 2016 à 14:00 temps de lecture: 4 minutes

Traverse-de-Laval: l’opposition refuse toujours d’appuyer le dossier

ROUTES. La Traverse-de-Laval avait été nommée pire route au Québec par CAA en 2015. Récemment, cette route a coûté la vie à un homme de 32 ans. La mairesse de Lac-Beauport, Louise Brunet, affirme que tout le monde est prêt à procéder dans l’amélioration de cette route, excepté les conseillers municipaux de l’opposition.

La Traverse-de-Laval a déjà fait un mort. (Photo TC Media – Steve Giguère)

Le 29 octobre dernier, un homme de 32 ans a perdu la vie sur cette route qui relie Lac-Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval. La victime, Stacy Caron, a perdu le contrôle de son véhicule, probablement en raison de la fatigue, a rapporté la Sûreté du Québec.

La mairesse de Lac-Beauport affirme que tout est en place pour commencer les travaux, excepté l’approbation de l’opposition. Les subventions sont sur la table et actuellement, le programme «La trame verte et bleue» permettrait même d’offrir une piste cyclable aux citoyens. Les conseillers de Lac-Beauport refusent d’approuver le projet et refusent même de rencontrer les élus de Sainte-Brigitte-de-Laval pour discuter.

Mme Brunet avait affirmé quelques jours avant le décès de Stacy Caron qu’il ne fallait pas «attendre un accident pour agir».

«C’est sûr que j’en discute avec mon conseil à savoir si on va faire la route dans la prochaine année. Ça fait déjà trois ans qu’on a ça comme problématique et chaque année, c’est la même chose: on décide de ne pas refaire la route», affirme la mairesse.

La ville de Sainte-Brigitte-de-Laval, qui partage cette route avec Lac-Beauport, demande depuis un an une rencontre avec les élus de Lac-Beauport. Ils ont donc voté une résolution en séance extraordinaire demandant une rencontre formelle avec les élus de Lac-Beauport afin de discuter de l’état du chemin de la Traverse-de-Laval et des solutions pouvant être apportées afin de dénouer l’impasse.

Il a également été résolu que cette demande de rencontre soit présentée au conseil municipal de Lac-Beauport lors de la séance du 7 novembre et qu’une réponse officielle soit transmise dans les meilleurs délais à la Ville de Sainte-Brigitte-de-Laval.

On a pourtant appris que la mairesse de Lac-Beauport se rendrait seule à cette rencontre. «Pauvre Louise, ça a pas de bon sens», a réagi Wanita Daniele, à qui Québec Hebdo a appris la nouvelle. «Il faut travailler en équipe pour faire avancer les choses, je ne comprends vraiment pas leur position», a-t-elle ajouté.

Trop tard pour agir avant un accident

Quand Mme Brunet a appris que la Traverse-de-Laval avait fait un mort, elle a été bouleversée: «Oh mon dieu, j’ai appris ça le samedi matin très tôt, j’ai été sous le choc. Surtout que la veille j’avais pris la peine de dire qu’il ne fallait pas attendre qu’un accident arrive».

La mairesse de Lac-Beauport souhaite toutes ses sympathies à la famille de Stacy Caron et affirme qu’elle espère que la décision de refaire la route sera prise très rapidement.

Voie cyclable

Concernant le programme «La trame verte et bleue», ce sont 675 000 qui sont octroyés à la MRC de la Jacques-Cartier, explique la mairesse de Sainte-Brigitte-de-Laval, Wanita Daniele. Elle affirme avoir un plan B pour utiliser cette subvention si l’opposition ne veut pas collaborer: «plutôt que de relier Sainte-Brigitte à Lac-Beauport, on va relier Sainte-Brigitte à Beauport, par la voie cyclable».

Elle affirme que Louise Brunet, également préfet de la MRC est au courant de cette option envisagée par la mairesse de la ville voisine.

Les conseillers de l’opposition n’ont pas retourné les appels de Québec Hebdo au moment d’écrire ces lignes.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *