Actualites
17:54 30 septembre 2016 | mise à jour le: 30 septembre 2016 à 17:54 temps de lecture: 3 minutes

Québec court pour la vie des femmes

CANCER DU SEIN. Ce dimanche, dès 8h, a lieu la Course à la vie CIBC, sur les plaines d’Abraham. Tous les fonds récoltés sont investis directement dans la Fondation du cancer du sein du Québec. Josée Vermette, ambassadrice de Québec et survivante du cancer, insiste sur l’importance d’amasser des fonds pour la recherche, pour permettre aux femmes de survivre, comme elle en a eu la chance.

Au Québec, cette course a lieu simultanément à Montréal, Québec, Sherbrooke et Val-d’Or. Sur le site internet de la Fondation du cancer du sein du Québec, on peut lire qu’elle est la plus importante collecte de fonds contre le cancer du sein au pays.

Avec la participation de plus de 9 000 participants à travers le pays, la course a permis d’amasser 2,15 millions de dollars en 2015. Ces fonds permettent de financer des projets de recherche novateurs, des campagnes de sensibilisation et d’éducation, ainsi que des programmes de soutien pour les femmes atteintes et survivantes, et leurs familles. Le cancer du sein est la forme de cancer qui touche le plus de femmes au Québec.

Cette année, Josée Vermette est ambassadrice de Québec. Ses deux filles et son conjoint font également partie des nombreux bénévoles. Pour eux, la Course à la vie CIBC est un événement familial et rassembleur.

Jusqu’à la course, il est possible de s’inscrire sur le site internet au coût de 40$, ou même sur place, le matin de la course. Pour ceux qui amassent 150$ en dons, l’inscription est gratuite. Le travail acharné des bénévoles permet de remettre 100% des dons à la Fondation du cancer du sein du Québec.

Son histoire

Josée Vermette a reçu son diagnostic de cancer du sein il y a maintenant 15 ans. En 1999, son gynécologue quitte Québec pour aller travailler en région. Deux ans plus tard, elle trouve un nouveau médecin, une femme cette fois, qui a longtemps travaillé en dépistage du cancer du sein.

Le 11 septembre 2001, alors que les tours jumelles s’effondraient, elle passait une biopsie. Huit jours plus tard, le 19 septembre, elle recevait son diagnostic. «Je n’y croyais pas, mais en même temps, on était là», se rappelle-t-elle. Trois semaines plus tard, elle a été opérée, puis s’en sont suivi les traitements de radiothérapie et de chimiothérapie. Josée a deux filles alors âgées de 6 ans et de 18 ans. Il a été très difficile pour elle et son conjoint de leur annoncer cette nouvelle.

En avril 2002, tout était redevenu à la normale. Depuis 2003, Josée et toute sa famille participent à la Course à la vie CIBC «afin qu’un jour, il n’y ait plus de cancer du sein».

Josée affirme que depuis les 15 dernières années, il y a eu beaucoup d’évolution dans le traitement du cancer du sein. Il y a beaucoup de projets de recherche en cours, les traitements sont plus efficaces, et les effets secondaires, moins pénibles. Tout ça grâce aux fonds investis dans la recherche, qui permettent à tant de femmes de retrouver la santé.

Après son cancer, Josée a fait partie de l’équipe de bateau-dragon des femmes survivantes du cancer du sein afin de démontrer aux gens qu’il y a une vie après le cancer, et montrer l’importance de l’activité physique.

Josée est maintenant une grand-maman heureuse et en santé, et elle rappelle à toutes les femmes atteintes que le plus important, c’est de garder de l’espoir et du positif dans la maladie.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *