Actualites
04:57 9 septembre 2016 | mise à jour le: 9 septembre 2016 à 04:57 temps de lecture: 2 minutes

Aucun taxi au Centre Vidéotron

TAXI. Les chauffeurs de taxi sont passés de la parole aux actes jeudi soir après le match préparatoire de la Coupe du monde de hockey au Centre Vidéotron. Ils ont décidé de ne pas offrir le service, un geste qui a assurément mis Régis Labeaume dans tous ses états.

Un seul taxi s’est présenté jeudi soir au Centre Vidéotron, et il s’agissait d’un transport adapté. Outre celui-ci, ce fut le boycott total. (Photo TC Media – Charles Lalande)

En après-midi, le maire avait pourtant prévenu les chauffeurs de ne pas faire cela et qu’aux yeux de la population et des politiciens, il s’agirait d’une très mauvaise idée.

«S’ils font ça, ils ne gagneront pas et les gens de Québec vont les détester. Foutre le bordel serait la pire des solutions», avait-il mentionné aux nombreux journalistes.

Il avait également pris le temps de s’adresser directement au porte-parole de l’industrie du taxi à Québec, Abdallah Homsi.

«Je veux lui dire, fais ce que tu voudras, mais je sais que si tu fais ça et que je suis contre toi, c’est moi qui vais gagner.»

Ces paroles sont toutefois passées dans les oreilles d’un groupe de sourds, qui a mis sa menace à exécution au terme de la victoire de l’équipe de 23 ans et moins de l’Amérique du Nord.

Un seul taxi a été aperçu aux abords du Centre Vidéotron, le chauffeur a répondu à l’auteur de ces lignes qu’il s’agissait d’un transport adapté et qu’il ne faisait que prendre son client avant de repartir illico.

«Outre moi, il n’y en aura pas un seul ici», a dit celui qui a refusé de révéler son identité et de poursuivre l’entrevue lorsqu’il a appris qu’il parlait à un journaliste.

Pendant ce temps, les citoyens et touristes n’avaient qu’à prendre leur téléphone intelligent et un transport Uber arrivait en moins de dix minutes. Une solution qui s’est avérée très populaire.

«Je ne comprends pas le chantage des chauffeurs de taxi. Ils perdent beaucoup de clients aux mains de Uber», a lancé l’un des 18 005 spectateurs présents dans le nouvel amphithéâtre de Limoilou.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *