Actualites
16:52 28 septembre 2016 | mise à jour le: 28 septembre 2016 à 16:52 temps de lecture: 2 minutes

Arrêté pour alcool au volant, Pierre Bergeron prend le blâme et démissionne

HOCKEY JUNIOR. Pierre Bergeron, a remis sa démission à ses patrons du Titan d’Acadie-Bathurst mardi, avant de publier une lettre sur les réseaux sociaux expliquant les raisons de son départ en tant qu’entraîneur adjoint. Il y a un peu plus d’une semaine, alors qu’il transportait deux joueurs dans sa voiture, il s’est fait arrêter en état d’ébriété.

Pierre Bergeron (Photo gracieuseté)

Bergeron a joué de 2006 à 2008 avec les Remparts de Québec avant de débuter sa carrière d’entraîneur dans le hockey mineur dans son patelin, à Drummondville.

Au cours de l’été, il avait été embauché par le Titan, mais l’association n’aura duré que deux rencontres. Mardi, l’organisation avait annoncé son départ, pour des raisons personnelles.

Pour éviter que de fausses informations circulent, il a choisi de faire preuve de transparence et de tout dévoiler.

«Loin de moi l’idée de mal faire, loin de moi l’idée de mettre la vie de ces deux joueurs en danger. Depuis plus d’une semaine, je dois vivre avec les remords de cette décision», a écrit celui qui assume l’entière responsabilité de ses actes. Il a également offert ses excuses à ses proches, aux joueurs et à l’organisation.

Espérer une autre chance

Conscient que cet événement s’avère être une grosse tâche à son dossier, l’ancien capitaine des Diables rouges souhaite que le monde du hockey lui offrira une seconde chance.

«L’important dans tout cela, c’est comment je me relèverai, c’est ça qui me définira comme personne. Cet incident me permettra de devenir une meilleure personne et du même coup un meilleur entraîneur.»

Il a également profité de l’occasion pour lancer un sérieux message aux lecteurs de sa lettre qui a fait le tour du petit monde du hockey junior rapidement : «Ne prenez pas le volant avec les facultés affaiblies.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *