Actualites
01:25 30 septembre 2016 | mise à jour le: 30 septembre 2016 à 01:25 Temps de lecture: 4 minutes

Émile Loranger expulse deux caméramans de la séance du Conseil

MUNICIPAL. Quelques minutes avant la séance mensuelle de septembre, deux caméramans de Portneuf.tv se sont présentés afin de filmer la séance du conseil. Après avoir tenté de négocier avec la directrice du cabinet du maire, ce dernier est venu leur montrer la porte.

Les deux hommes se sont présentés quelques minutes avant la séance, faisant tourner tous les regards, incluant ceux du maire et des conseillers.

Ils ont tenté d’expliquer qu’ils étaient là en raison de demandes des citoyens et qu’ils avaient récemment, avec succès, filmé une séance du conseil de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Plusieurs citoyens ont hué Émile Loranger alors que les deux hommes étaient escortés par le policier en fonction lors des séances.

Lors de la période de questions des résidents de la ville, le premier citoyen à questionner le maire sur la webdiffision a reçu une réponse courte. «On a décidé qu’on n’en veut pas. La raison est qu’on n’est pas intéressés», lui a expliqué M. Loranger.

Un autre citoyen a quant à lui demandé à Émile Loranger s’il avait peur de se faire mettre à l’épreuve devant les caméras, ce à quoi il a répondu «absolument», sur un ton qui a fait rire tout le monde dans la salle.

Les membres du conseil, à l’exception de l’indépendant Gaétan Pageau, se sont tous dis contre la webdiffusion des séances du conseil, «pour le moment.» Ils ont aussi refusé une autre proposition citoyenne, celle de diffuser la séance avec l’audio seulement.

Après la séance, qui a été plus longue qu’à l’habitude, le maire a expliqué sa décision. «Il est arrivé des gens qui ont été invités par un conseiller [Gaétan Pageau] à qui on avait dit non. Ils ont décidé de venir faire de la webdiffusion, mais ça prend un règlement pour faire ça. On en a discuté et on n’est pas intéressés à faire ça parce que ça va devenir un spectacle, on ne pourra plus avoir de discussions. Comme je le dis, pour faire de la webdiffusion, ça prend un règlement et on n’en aura pas parce qu’on n’en veut pas.»

«De la vieille politique qui manque de transparence»

Hautement en faveur de la webdiffusion des séances du conseil de L’Ancienne-Lorette, le conseiller indépendant Gaétan Pageau s’est rangé du côté des membres de Portneuf.tv. «Ce qu’on peut dire, c’est que l’unique maire à ne pas diffuser les séances du conseil municipal est Émile Loranger. Saint-Augustin le fait, Québec le fait, etc. Portneuf.tv est un organisme à but non lucratif qui veut promouvoir la transparence et promouvoir le travail des élus. Je salue ce qu’ils font.»

Selon lui, la question n’en restera pas là. «Le débat doit revenir chaque semaine. Il ne faut plus qu’on ait droit à ce manque d’ouverture, ça ne se peut pas. C’est un manque de transparence. On est en 2016, c’est de la vieille politique», conclut Gaétan Pageau.

Webdiffusion à Saint-Augustin

Des citoyens engagés de Saint-Augustin ont trouvé une façon détournée pour permettre la webdiffusion des assemblées du conseil municipal, qu’une majorité de conseillers locaux tente d’empêcher comme à L’Ancienne-Lorette. Comme l’explique une participante à l’initiative, Louise Bissonnette, la télédiffusion sur le Net sera payée par les citoyens à l’aide d’une démarche de sociofinancement. Cette initiative a été mise sur pied après que le conseil municipal ait rejeté une résolution voulant que la Ville paie pour la webdiffusion.

Après confirmation auprès de l’administration municipale, il appert que le conseil n’a pas le pouvoir d’empêcher la captation par Portneuf TV. Les enregistrements peuvent se faire, pourvu que cela n’entrave pas le bon fonctionnement de la séance du conseil. Chose qui se fait déjà avec la présence des caméras de Radio-Canada ou TVA.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *