Actualites
00:46 8 septembre 2016 | mise à jour le: 8 septembre 2016 à 00:46 temps de lecture: 2 minutes

Les Capitales rendent hommage à Bob Bissonnette

BOB BISSONNETTE. Avant de lancer les séries éliminatoires, l’organisation des Capitales de Québec a tenu à rendre hommage à Roberto Bissonnette (1981-2016), décédé dimanche dernier dans un écrasement d’hélicoptère.

Précédé d’une vague de sympathies depuis l’annonce de sa mort, ce salut a prouvé une chose: la rockstar avait tort lorsqu’elle a écrit sa chanson «J’accroche mes patins».

Pendant des années, à travers le Québec, il a chanté à plusieurs reprises «Absolument rien pour souligner mon départ», en faisant référence à la fin de sa carrière de hockeyeur.

Son décès tragique, toutefois, a été souligné de belle façon par l’organisation pour laquelle il était coactionnaire. Il s’occupait également d’animer la terrasse sur une base hebdomadaire depuis quelques étés.

«Les soirées ennuyantes ont perdu leur pire ennemi», a lancé un membre de l’organisation des Capitales, question d’imager l’ambiance que mettait l’homme lorsqu’il débarquait dans la place.

Dans le refrain du morceau qui a servi de trame sonore à une vidéo souvenir, Bissonnette scandait : «Je jouerai pu demain ou après-demain». Ses chansons, toutefois, ne cesseront de jouer dans les radios de ses fidèles admirateurs et dans les vestiaires de nombreuses équipes sportives.

De 2009 à 2013, les Capitales ont remporté le championnat des séries éliminatoires cinq saisons consécutives. Leur suprématie a été ébranlée au cours des deux dernières années, alors que les concessions de Rockland et Trois-Rivières ont triomphé dans le baseball indépendant.

Le plus grand souhait de Bob Bissonnette était que l’organisation retrouve ses lettres de noblesse dès 2016. Mercredi soir, au Stade municipal, les Capitales ont débuté les séries. Si remporté, le championnat visé sera assurément dédié à celui qui est parti beaucoup trop tôt, à l’âge de 35 ans.

Pour lui rendre hommage, l’animateur Yannick «Pee-Wee» Tremblay a conclu la cérémonie en levant sa canette de bière. Il y est ensuite allé d’une ultime gorgée où il a enfilé sa cervoise d’un seul coup.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *