Actualites
16:56 11 septembre 2016 | mise à jour le: 11 septembre 2016 à 16:56 Temps de lecture: 2 minutes

Chiens dangereux: Coup de sonde de la SPA de Québec à ses homologues

CHIENS. Alors que Québec a mis en veille son intention de bannir les Pitbulls, le directeur général de la Société protectrice des animaux (SPA) de Québec a sondé ses homologues pour connaître leur position.

(Photo Deposit)

La SPA de Québec a déjà fait savoir qu’elle se rangeait du côté de ceux qui comptent refuser l’euthanasie de Pitbulls «sains» si la race en venait à être bannie. Son directeur général Denys Pelletier, également président de l’Association québécoise des SPA et SPCA du Québec, a voulu savoir ce qu’en pensaient la dizaine de membres.

La semaine dernière, un message a été envoyé à tous, indique M. Pelletier. De Gatineau à Sept-Îles, «la majorité des réponses que j’ai, c’est la même: c’est qu’on ne veut pas euthanasier des animaux qui vont être en santé et en comportement sain», rapporte-t-il.

Après s’être prononcée pour le bannissement des Pitbulls, la Ville de Québec est revenue sur sa décision en juillet dernier en disant vouloir attendre les directives provinciales avant de statuer sur la question.

Entre-temps, «on a certaines préoccupations de gens qui disent: Mon chien, j’ai une petite crainte. Qu’est-ce qu’il va arriver?», témoigne Denys Pelletier. «On leur dit tous la même chose, qu’on ne sait pas nous-mêmes. Attendez, on verra dans le temps comme dans le temps.»

À la SPA de Québec, tous les chiens qui présentent des comportements agressifs, en dépit de leur race, sont retirés de l’adoption.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *