Actualites
11:00 10 mai 2018 | mise à jour le: 10 mai 2018 à 11:00 temps de lecture: 3 minutes

Quartier Saint-Sauveur: 5 projets prioritaires pour la mobilité durable

De 2011 à 2016, le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur a élaboré le premier plan de mobilité durable de quartier sur le territoire de la Ville de Québec. Grâce à un financement de 90 000$ du Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec, ce plan pourra être mis en œuvre.

Paul Mackay, Guillaume Plamondon, Éric Martin, Pauline Bissardon, Nicol Tremblay, et Gabrielle Sainte-Marie.

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

Le projet s’intitule «De la planification à l’action: outiller les citoyens et les acteurs municipaux pour la mise en œuvre de la mobilité locale» et prévoit notamment de constituer un comité de suivi, de présenter une formation adaptée aux besoins des acteurs, de rédiger un plan d’action, de mettre en place un lien de communication avec le représentant municipal du quartier et de planifier la réalisation de cinq projets prioritaires.

Les dernières années ont servi à planifier cette mise en œuvre en documentant tous les problèmes de mobilité vécus dans le quartier, comme le manque d’infrastructures pour les cyclistes et les poteaux érigés sur les trottoirs, a expliqué l’animateur-coordonnateur au Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur, Éric Martin. Plus de 2 500 heures de bénévolat et d’implication citoyenne ont été enregistrées pour l’élaboration de ce plan. «On essaie de développer un ensemble de projets où on va embarquer des collaborateurs pour mettre en œuvre les recommandations», explique-t-il.

Parmi les cinq zones d’intervention prioritaires, le comité aimerait aménager des traverses piétonnes devant le parc Durocher, après avoir apaisé la circulation en resserrant la rue avec l’aménagement de terrasses l’été dernier dans le cadre des places éphémères. Le comité vise ensuite l’aménagement temporaire de la rue Victoria et de l’intersection Charest et Saint-Vallier, un projet de verdissement ainsi qu’un autre de quartier apaisé.

Le deuxième volet de la mise en œuvre vise quant à lui de faire des recommandations en amont aux différents projets de la Ville, en utilisant la documentation accumulée à l’étape de la planification. «On sait qu’il y a les rues Saint-Vallier et Hermine qui s’en viennent. On sait aussi que le projet de transport structurant va traverser le quartier. Quand la Ville ouvre une rue, c’est là qu’on a l’occasion d’aménager des trottoirs et de verdir. C’est comme ça qu’on veut fonctionner», a fait savoir M. Martin.

La Société de développement commercial (SDC) s’impliquera également pour concilier la vision de tous les commerçants des principales artères du quartier Saint-Sauveur. «Tout le monde a des clientèles et des visions différentes», mentionne la directrice générale de la SDC, Gabrielle Sainte-Marie. Un comité sera mis en place à l’été 2018 pour mettre en place une vision de l’avenir de la rue Saint-Vallier.

Le conseil municipal du district Saint-Roch-Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance a pour sa part donné son appui au Comité des citoyens et citoyennes dans ses démarches. «On aime ça les idées qui nous permettent de pousser plus loin. Il faut travailler en collaboration. Sachez que vous avez un allié en ma personne en termes de sécurité piétonne et de sécurité cycliste», a-t-il indiqué aux partenaires présents lors de la conférence de presse. 

Cinq projets prioritaires pour le quartier Saint-Sauveur ont été ciblés dans ce plan de mobilité durable

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *