Actualites
15:17 2 février 2018 | mise à jour le: 2 février 2018 à 15:17 temps de lecture: 4 minutes

Une belle histoire d’amour

L’amour est une force qu’il sera toujours difficile de quantifier. C’est parfois dans les épreuves les plus rudes de la vie qu’il est possible de retrouver ce sentiment le plus pure. L’histoire de Caroline Savoie et de Joël Desbiens, un couple de Beauport, fait certainement partie de cette catégorie.   

Caroline, qui est vient de devenir grand-mère, avec son amoureux et ses trois enfants

Photo TC Media – Jean Carrier

:Il y a trois ans, Caroline Savoie vivait une vie familiale paisible avec un travail qui lui plaisait. C’est à ce moment que des douleurs au bas du dos la forcent à aller consulter. «Les médecins ne trouvent rien et me renvoient à la maison en croyant à une entorse lombaire.» La vie continue et elle reprend son travail de préposé aux bénéficiaires. Pendant ce temps, son amoureux lui propose de se marier et la grande demande est acceptée. Le couple est maintenant fiancé. Le rêve de se marier va bientôt se réaliser.

Le 1er décembre 2016, les douleurs se font plus insistantes et croyant possiblement à une cirrhose du foie, elle décide d’aller de nouveau consulter à l’hôpital. Après une batterie de tests, le verdict tombe: un rare type de cancer du foie est trouvé sans aucune possibilité de rémission. Le médecin, qui lui annonce la nouvelle, l’informe que si le cancer avait été détecté plus tôt, une solution aurait été envisageable.       

Famille affectée

La nouvelle est une onde de choc pas seulement pour le couple, mais aussi pour les trois enfants de Caroline. «Ils ne réagissent pas tous de la même façon, c’est plus difficile pour certains. De mon côté, ça m’a enragée.» Son fils Bryan préfère voir le côté positif. «J’essaie de ne pas trop y penser et de profiter du moment présent.»

Une solidarité instantanée se forme autour de la mère pour affronter cette épreuve. Elle choisit de se battre et de suivre les traitements de chimiothérapie qui ont pour but de ralentir la progression de la maladie. «J’ai un bon moral et je suis bien entouré. Si je n’avais pas mon équipe autour de moi, ça ferait longtemps que j’aurais arrêté de me battre.» 

Les tourtereaux qui désirent se marier

Photo TC Media – Jean Carrier

Le rêve renaît  

Suivant des traitements de plus en plus forts de chimiothérapie, la masse cancéreuse rapetisse en juin dernier, mais le dernier diagnostic du 15 janvier dernier ne laisse peu de doute. La masse a augmenté et les médecins évaluent une durée de vie de trois à six mois, un an tout au plus pour Caroline. C’est à ce moment que son rêve de se marier, qui avait été mis sur la glace pendant les traitements reprend vie. Son amoureux est prêt à remplir sa promesse faite deux ans auparavant. «Je lui ai dit qu’il n’y a rien d’impossible dans la vie et que je voulais la rendre heureuse.»

Mélanie Savoie, la sœur de Caroline, organise actuellement une levée de fond sur le site de socio financement gofundme pour recueillir des fonds pour la famille qui vit modestement. «C’était la chose à faire pour épauler ma sœur. L’objectif est de 50 000$ pour apaiser ses craintes pour le mariage, mais aussi pour son départ éventuel.»

Yannick Roy, un ami de Mélanie qui a été touché par la situation du couple, amène une aide précieuse. «Je travaille en divertissement et je suis familier avec la gestion d’évènement. Il y a plusieurs organismes qui ont choisi d’aider comme le port de Québec qui offre deux salles gratuites pour le mariage.»   

Caroline Savoie a des souhaits plutôt simplistes pour la suite des choses et est reconnaissante pour toute l’aide apportée. «Après le mariage, j’aimerais passer une journée au Bora Parc du Village Vacances Valcartier avec toute la famille. J’aimerais aussi faire de l’équitation et aller visiter ma grand-mère en Gaspésie. Quand on devient malade, on prend conscience de ce qui est important dans la vie.»

Voici le site internet si vous voulez participer au rêve de Caroline Savoie.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *