Actualites
21:04 24 février 2018 | mise à jour le: 24 février 2018 à 21:04 temps de lecture: 4 minutes

S’acclimater à la plongée en eau froide sous couvert de glace

ENTRAÎNEMENT MILITAIRE. Pas évident d’avoir à plonger sous la glace, en eau sombre et extrêmement froide. C’est pourtant l’exercice auquel les plongeurs de la Réserve navale de la Marine royale canadienne doivent s’astreindre chaque année dans les conditions optimales du bassin Louise, à Québec.

Le bassin Louise présente les conditions idéales pour tenir l’exercice de plongée sous la glace de la Réserve navale.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Pour son exercice annuel de plongée sous la glace, la Réserve navale a installé son campement sur le bassin Louise.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Faisant partie d’une équipe de 25 réservistes aguerris à la plongée sous-marine, ils ont installé leurs équipements sous une grande tente verte typique de l’armée. Malgré un beau samedi ensoleillé, certains d’entre eux ont mis en pratique leurs connaissances sous une couche de glace de 24 pouces d’épaisseur et dans une eau sombre à 3°C.

«Ce genre d’exercice permet aux plongeurs de la Réserve navale de développer diverses compétences reliées à la plongée sous la glace, dont la recherche d’un fond marin ou d’une victime sous l’eau. Ce type de plongée est très difficile en raison des conditions climatiques extérieures, de la température de l’eau, de la présence de glace ainsi que de la faible luminosité sous-marine», a rappelé l’un des responsables des communications, François Marquette, enseigne de vaisseau de 2e classe.

Un protocole rigoureux est suivi par les plongeurs et les superviseurs avant chaque descente sous la banquise.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Les participants provenant de partout au Canada ont pu également mettre à l’essai certains accessoires novateurs. C’était notamment le cas d’un tout nouveau véhicule de soutien acquis récemment. Pensé et conçu spécifiquement pour les besoins des plongeurs de la Marine royale, celui-ci a été utilisé pour la première fois au Québec.

Passion et adrénaline

Rare femme à pratiquer le métier de plongeuse sous-marine dans les Forces canadiennes, la matelot 3e classe Andrée Deshaies était particulièrement enthousiaste à l’idée de participer à cet exercice annuel. Celle qui a rejoint plusieurs amis enrôlés dans l’armée après avoir appris qu’il était possible d’y exercer sa passion pour la plongée ne cache pas que c’est un métier exigeant et difficile, mais tellement passionnant.

La matelot 3e classe Andrée Deshaies n’avait jamais imaginé que sa passion pour la plongée la mènerait dans l’armée.

(Photo TC Media – François Cattapan)

«C’est certain qu’il faut travailler fort et s’entraîner, afin de passer les tests physiques, pratiques et théoriques. Le cours de recrue sert justement à voir si on dispose des atouts nécessaires pour performer dans une atmosphère encadrée et où la discipline est stricte. Mais, quand on voit tout ce qu’on peut être appelé à accomplir, allant des missions de sauvetage à celles de déminage en passant par des inspections portuaires. Alors, on sent l’énergie qui monte en nous pour persévérer», a souligné la plongeuse qui fait partie de la plus récente cohorte de 15 réservistes reçus parmi les 26 inscrits.

Pour la matelot Deshaies, il n’y a pas de secret pour s’intégrer dans un monde masculin comme celui de la plongée au sein de l’armée. «Il suffit de donner le meilleur de soi-même et de s’adapter en tirant avantage de ses capacités. Si on n’est pas dans les premiers lors des exercices de course sur 15km ou de nage en mer, on peut compenser sur les plans académiques et techniques. Une fois qu’on a fait ses preuves, l’esprit de corps prévaut et l’intégration se fait comme dans une grande famille.»

Les défis de la plongée sous la glace

-Eau sombre et froide

-Un seul point d’entrée et de sortie

-Équipements de 90kg sur le dos

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *