Actualites
02:14 2 février 2018 | mise à jour le: 2 février 2018 à 02:14 temps de lecture: 3 minutes

Avenir de l’Hôtel-Dieu de Québec

Malgré la présence de plusieurs décideurs importants, aucune décision n’a été prise sur l’avenir de l’Hôtel-Dieu de Québec. 

Le ministre Barrette a affirmé que le projet avait beaucoup avancé même s’il n’avait rien de concret à présenter aux journalistes.

Photo TC Media – Jean Carrier

On sait déjà que la vocation d’hôpital disparaîtra au profit du mégahôpital sur le site de l’Enfant-Jésus. Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux, ne s’est pas aventuré sur une décision précise concernant un projet en particulier. Il a préféré garder toutes les options ouvertes.

«Il va y avoir de la santé et ce ne sera pas minimaliste, mais ce ne sera plus un hôpital.» Plusieurs projets sont sur la table: clinique médicale, centre de jour, hébergement, soin palliatif et même l’utilisation des casernes sont tous des projets qui sont étudiés. Il est fort probable que l’avenir de l’établissement soit une combinaison de ces suggestions. Une chose est certaine, la préservation de l’histoire joue un rôle crucial dans le processus. «Ça fait partie de l’histoire de Québec et il faut absolument continuer l’œuvre des Augustines. »

La sœur Lise Tanguay, supérieure générale de la Fédération des Monastères des Augustines, a amené plusieurs suggestions au ministre Barrette qui demeureront confidentielles pour laisser le temps au gouvernement d’étudier les différentes possibilités et les budgets s’y rattachant. La mission des Augustines sera respectée. «On va demeurer en communication constante avec l’Hôtel-Dieu. On va aussi travailler pour que les gens soient mieux outillés en santé.»

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, a parlé de réparer des torts commis dans le passé. «Ce sera un projet de valorisation du Vieux-Québec  et  peut-être que le temps sera venu de réparer les casernes et de mieux les utiliser que par le passé.» Un commentaire qui n’est pas passé inaperçu pour les oreilles du maire de Québec, Régis Labeaume. «Ça nous soulage de voir qu’il se passe quelque chose avec les casernes, cela va contribuer à consolider la mission de santé dans le Vieux-Québec et le rendre plus vivant.»

Le ministre Barrette a laissé des indications aux personnes concernées pour faire avancer le projet. Une décision devrait être rendue à la fin de 2018.

La Soeur Lise Tanguay bouillonnait d’innovations pour le futur de l’Hôtel-Dieu.

Photo TC Media – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *