Actualites
18:12 12 mars 2018 | mise à jour le: 12 mars 2018 à 18:12 temps de lecture: 3 minutes

Mois de la nutrition: «Découvrez le pouvoir des aliments»

Mars est le mois de la nutrition avec le thème «Découvrez le pouvoir des aliments». Pour la nutritionniste-diététiste, de Québec, Andréanne Martin, cette phrase est porteuse de sens. 

Andréanne Martin nutritionniste-diététiste

Photo TC Media – Jean-Philippe Dionne

Elle se réjouit que l’on mise sur l’importance d’intégrer de saines habitudes de vie au quotidien, avec le thème de 2018, et à quel point cela peut changer nos vies.

Les nutritionnistes et diététistes du Québec et du Canada soutiennent que les aliments ont d’abord le pouvoir de nous nourrir et ont aussi un rôle important dans la cohésion sociale.

«L’alimentation à la base, c’est trois fois par jour, donc elle nous permet de nous rassembler, de nous réunir, de passer des bons moments en famille. Cuisiner fait partie des loisirs, entre amis ou avec son amoureux, amoureuse. D’ailleurs, une étude révèle que les couples heureux sont ceux qui prennent le temps de cuisiner les repas ensemble», précise Andréanne Martin.

Le pouvoir de guérir… vraiment?

Il faut bien sûr nuancer les attributs que l’on confère aux aliments. Prenons par exemple, une personne qui souffre du syndrome de l’intestin irritable. Il est possible de «contrôler» les symptômes en mieux s’alimentant, selon la nutritionniste-diététiste. Pour une autre qui a un diagnostic de prédiabète, Mme Martin ajoute que l’on ne peut pas «guérir» cette maladie. Mais en adoptants de saines habitudes de vie, il est possible de la renverser. Elle cite également en exemple qu’une bonne nutrition peut réduire de beaucoup l’inflammation due à l’arthrite.

«On parle en terme positif, mais à l’inverse, de mauvaises habitudes alimentaires peuvent induire des problématiques, des maladies chroniques, augmenter l’inflammation, bousiller notre flore intestinale, c’est-à-dire, les bactéries que nous avons dans notre tube digestif.»

Tendances 2018

Après avoir connu la vague du chou Kale, du quinoa et de la graine de chia, les aliments à la mode cette année seront ceux fermentés qui sont bénéfiques pour le microbiote (la flore intestinale). Le kimchi, le kéfir, le kombucha, la choucroute et le thé fermenté seront peut-être un peu plus présents sur notre table au cours des prochains mois.

«Ce que la science démontre c’est que les bactéries présentes dans la fermentation travaillent avec les nôtres. Les peuples qui intègrent les aliments fermentés dans leur alimentation ont un microbiote plus sain et vivent plus longtemps», conclut Andréanne Martin. 

«Nous sommes faits de ce que l’on mange!»

Photo TC Media – Jean-Philippe Dionne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *