Actualites
13:08 7 mars 2018 | mise à jour le: 7 mars 2018 à 13:08 temps de lecture: 3 minutes

Une entreprise de Québec réinvente le génie civil

Non seulement l’entreprise Can-Explore est l’une des seules entreprises canadiennes à détenir un permis de vols permanent de Transports Canada pour faire voler des drones, mais elle fait également partie des 15 entreprises qui guideront le ministère dans la règlementation entourant l’utilisation de ces engins volants, qui s’avèrent de précieux outils de travail.

Tom Tardif, actionnaire et directeur des opérations aériennes et géomatiques ; Olivier Lefebvre, actionnaire-fondateur et directeur des opérations et Louis Légaré-Lapointe, président.

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

Can-Explore est une entreprise qui œuvre dans le domaine de l’ingénierie et se spécialise en inspection d’infrastructures, qu’elles soient terrestres, aériennes ou sous-marines. Pour y arriver, ils mettent à profit différentes technologies qui se sont développées au cours des dernières années, comme les robots, les drones et la réalité augmentée.

«On a été très flattés et très fiers que Transport Canada nous aient sélectionnés pour tester le nouveau portail qui accompagne la législation», rapporte Louis Légaré-Lapointe, porte-parole et président de Can-Explore, âgé de 28 ans.

«Depuis qu’on fait voler des drones, on a toujours été très assidus et rigoureux dans nos pratiques. Transports Canada nous a rapidement octroyé un permis de vol permanent. Ce qui nous a beaucoup facilité la vie quand venait le temps de voler. On n’avait plus besoin de faire des demandes ponctuelles», explique-t-il.

Développement

À sa fondation en 2014, l’entreprise, dont le siège social est situé dans le quartier Saint-Sauveur, ne faisait que l’inspection de réseaux d’égouts de manière traditionnelle. «Rapidement, on a remarqué qu’il y a plusieurs méthodes traditionnelles qui sont encore utilisées alors que des méthodes nouveau genre, avant-gardistes utilisant les plus récentes technologies pouvaient être utilisées et mises à profit dans le milieu», explique M. Légaré-Lapointe.

Après un an d’opération avec des méthodes traditionnelles, les drones sont devenus des outils utilisés par l’entreprise, notamment dans l’inspection d’enveloppes de bâtiments et de structures inaccessibles. Ils permettent de récolter beaucoup de données très précises en très peu de temps.

Pour continuer de réinventer la pratique, Can-Explore est «continuellement à la recherche de personnalités qui ont envie de révolutionner le monde du génie civil et qui carburent aux défis stimulants», mentionne le président. L’entreprise n’a rien de moins qu’une vision planétaire. D’ici trois ans, l’objectif est de doubler le nombre d’employés et le chiffre d’affaires, avant de conquérir le reste du continent et, ultimement, s’implanter partout sur la planète. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *