Actualites
14:42 12 avril 2018 | mise à jour le: 12 avril 2018 à 14:42 temps de lecture: 2 minutes

Les observations sur la peine d’Alexandre Bissonnette se poursuivent

QUÉBEC — Les audiences sur la détermination de la peine qui sera imposée à Alexandre Bissonnette, pour la tuerie de la mosquée de Québec, se poursuivent jeudi au palais de justice de Québec.

Alexandre Bissonnette est accusé de 6 meurtres.

(Photo tirée de Facebook)

Mercredi, les vidéos de caméras de surveillance de la mosquée ont été présentées dans la salle de cour. Les images ont montré la progression du tireur à l’intérieur, comme à l’extérieur, de la mosquée le soir du 29 janvier 2017.

C’est la Couronne qui présente actuellement sa preuve au soutien de la peine qu’elle va réclamer pour le jeune homme qui a plaidé coupable fin mars à six accusations de meurtre au premier degré et à six chefs de tentative de meurtre.

Jeudi matin, le procureur de la Couronne, Thomas Jacques, a indiqué au juge François Huot avoir l’intention de déposer des plans de la mosquée, des photographies et un appel au 911.

La Couronne n’a pas encore annoncé ses couleurs sur la durée de la peine qu’elle allait réclamer. Tout au plus, Me Jacques a dit qu’il allait exiger une peine qui reflétera l’ampleur des «crimes odieux» qui ont été commis.

L’avocat d’Alexandre Bissonnette, Charles-Olivier Gosselin, estime que son client devrait être condamné à 25 ans de prison avant d’être admissible à une libération conditionnelle, mais pas plus. Une peine plus longue serait l’équivalent d’une «peine de mort par incarcération», a-t-il soulevé dans une procédure.

Les observations sur la peine doivent durer trois semaines.

Stéphanie Marin, La Presse canadienne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *