Actualites
18:02 17 avril 2018 | mise à jour le: 17 avril 2018 à 18:02 Temps de lecture: 3 minutes

Une passerelle semi-submersible à la chute Montmorency

Le Parc de la Chute-Montmorency fait peau neuve. Le projet d’aménagement a été dévoilé avec quatre améliorations dont la passerelle semi-submersible qui vole la vedette. L’investissement total du projet est de 14,8M$ et devrait commencer à l’automne pour se terminer en 2021.   

Les quatre sections distinctes du projet.

Photo gracieuseté – image Graph Synergie

La structure angulée de 150m qui traversera le bassin permettra à ceux qui n’ont pas peur de se mouiller de contempler la hauteur de 83m de la merveille naturelle de près. L’accès à la passerelle sera gratuit et elle pourra supporter un maximum de 750 personnes. Elle s’ajustera automatiquement au niveau d’eau du bassin grâce à la stabilisation apportée par des ballasts de béton. Durant l’hiver, la structure sera enlevée, car elle pourrait ne pas supporter le mouvement des glaces.

La flottaison de la passerelle semi-submersible s’inspire du principe élaboré par Archimède.

Photo gracieuseté – image Graph Synergie

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, assure que cette passerelle est le meilleur projet retenu. «La possibilité d’amener un bateau de croisière a été regardée, mais le dérangement de la faune du bassin faisait que c’était impossible. C’est un projet porteur pour le joyau naturel qui représente la deuxième attraction en importance après le Vieux-Québec.»

Le sentier minéral où monter 60 fois l’escalier correspond à monter le mont Kilimandjaro.

Photo gracieuseté – image Graph Synergie

Caroline Simard, députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, s’est attardée sur le caractère économique du projet. «Le projet est soucieux de l’environnement et place la chute en valeur. L’année dernière, le site a vu 890 000 touristes défiler et tout laisse croire qu’il y aura une augmentation des visites une fois le projet terminé.»    

Quatre sections distinctes

Le sentier nature en bois.

Photo gracieuseté – image Graph Synergie

Cette «Expérience Chute» fera partie d’un circuit complet de quatre sections sur un même niveau. La traverse contemplative élargie permettra de désengorger le passage et donner un point de vue aux marcheurs. Le sentier minéral rehaussera la section est. Le trottoir de béton sera élargi, alors que l’escalier pour se rendre au promontoire sera déplacé. La possibilité d’observer la chute du haut du promontoire continuera d’être une réalité. Du côté ouest, on érigera un sentier nature en bois de 410m. Il pourra accueillir les pêcheurs sans aucune difficulté. 

Phase deux dans le futur?

Du projet annoncé, rien n’a été prévu pour améliorer le bâtiment principal ou le stationnement. Raymond Bernier, député de Montmorency, soutient que cela pourrait faire partie d’un second projet. «Le terrain a déjà été acheté l’année dernière et un parc avec des jeux d’eau pourrait y être bâti.» John Mackay, président-directeur général de la Sépaq, organisme qui gère le site, s’est montré prudent sur le sujet. «L’an dernier, l’acquisition du terrain a été faite au groupe Pomerleau pour la somme de 2,9M$. Il y a des choses prévues pour ce terrain, mais on va commencer par mener la phase un à terme.» 

Photo officielle du projet d’aménagement de la chute Montmorency.

Photo TC Media – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *