Actualites
16:08 14 janvier 2018 | mise à jour le: 14 janvier 2018 à 16:08 temps de lecture: 2 minutes

La rivière Saint-Charles toujours sous surveillance

La rivière Saint-Charles a surpris beaucoup de monde en sortant de son lit à une vitesse fulgurante hier après-midi.

La solution se fait attendre par les résidents.

Photo – gracieuseté Michelle Savoie

C’est un total de 36 résidences qui ont été évacuées dans le quartier  Duberger –Les Saules à la hauteur de l’avenue Grand-Bois et l’avenue St-Léandre.

Pour France-Sylvie Loisel, directrice de la sécurité civile pour la région de Québec, la situation reste inchangée depuis hier. «On attend que le débit baisse avant d’entreprendre les travaux de déglaçage avec une pelle mécanique. On survole les lieux par hélicoptère pour savoir quand on pourra commencer cette tâche complexe. On évalue les conditions constamment. »

Les résidents évacués ont été pris en charge par la Croix-Rouge et toutes les personnes sont en sécurité. Pour le service de protection des incendies de la ville de Québec, les gens devront se montrer patients. Ils évaluent le délai entre une journée et plusieurs jours avant que les sinistrés puissent regagner leurs domiciles. Le compte Twitter des pompiers de Québec indique que le débit trop rapide de la rivière empêche l’utilisation des machineries pouvant corriger la situation. Une intervention en ce moment pourrait augmenter les embâcles sur la rivière.

Le niveau d’eau des rivières de la région de Québec est surveillé de près par les autorités. Il faut noter que la rivière Montmorency avait aussi débordé vendredi dans l’arrondissement Beauport. La rivière est en décrue depuis samedi soir.

Un propriétaire de véhicule moins chanceux.

Photo – gracieuseté Michelle Savoie

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *