Actualites
00:01 6 mai 2017 | mise à jour le: 17 janvier 2019 à 13:15 temps de lecture: 3 minutes

Famille Ferland: épiciers depuis 100 ans

Par Perrine Gruson

FAMILLE. L’entreprise familiale Les Supermarchés Metro Ferland souligne cette année son 100e anniversaire. Une passion pour la «profession d’épicier» qui se transmet depuis maintenant quatre générations. 

Sur la photo, Serge Ferland, Roland Ferland et Karyn Ferland.

(Photo TC Media – Perrine Gruson)

Autrefois épicerie ferronnerie, l’entreprise fondée par Oscar Ferland en 1917 a vu le jour sur le site de l’ancienne érablière Morency, près de l’actuel magasin du boulevard Charest ouest. « Mon père se rendait chez les gens et prenait en note ce dont ils avaient besoin. Il retournait préparer les commandes pour ensuite les livrer lui-même », raconte Roland Ferland, fils du fondateur.

La ferronnerie a ensuite fait place à la boucherie, une pratique peu commune à cette époque. « Avant, il n’était pas possible d’avoir une boucherie dans une épicerie. On a alors installé un mur avec des vitres teintées qui séparait les deux sections », poursuit Roland. L’entreprise offrait alors ses produits en vrac, avec des barils de sucre, de mélasse et de beurre de caramel.

L’ancien site se situait à deux rues de l’actuelle épicerie, tout près de Marie-de-l’Incarnation, près de l’ancienne gare de Tramway.

L’épicerie s’est par la suite affiliée à la bannière Metro en 1982, après avoir fait partie de la coopérative Épiciers Unis, fondée par Oscar et d’autres épiciers. Sept ans plus tard, Roland Ferland cède les parts du supermarché à son fils Serge. C’est aujourd’hui au tour de Karyn Ferland d’en être la copropriétaire avec son père. Une seconde succursale a vu le jour en 2008 rue Marais.

Un esprit de famille

Pour Karyn Ferland, ce qui distingue l’entreprise est l’ambiance chaleureuse qu’on y retrouve. « Il y a une atmosphère familiale même au sein des employés et des clients. C’est quelque chose qu’on a réussi à perpétuer après toutes ces années. C’est une fierté de continuer ce que mon arrière-grand-père a commencé. »

Serge Ferland souligne, quant à lui, la qualité de son personnel et la fidélité de ses clients. « Les employés sont dédiés, ils aiment ce qu’ils font et gèrent leur département comme si c’était le leur. Ils servent des clients qui fréquentent notre commerce depuis quatre et même cinq générations. »

Deux événements se tiendront à l’occasion des festivités: Le samedi 6 mai à la succursale du boulevard Charest de 10h à 16h et le samedi 27 mai à la succursale de la rue du Marais de 12h à 16h. Pour le 100e anniversaire, la brasserie Archibald a créé une bière de type blonde appelée Oscar à la mémoire du fondateur.

Au fil du temps, le supermarché Ferland de Saint-Sauveur est passé d’épicerie de quartier à bannière reconnue, du vrac à l’emballage individuel des multinationales et le magasin a pris de l’expansion. Tout ça en traversant un siècle, toujours avec le même nom de famille.

Une profession d’épicier qui a pu se transmettre au sein de la famille avec l’évolution du métier et la modernité des méthodes de travail.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *