Actualites
21:30 2 mai 2017 | mise à jour le: 2 mai 2017 à 21:30 Temps de lecture: 4 minutes

Vision du patrimoine 2027 : Plus de pression sur les propriétaires négligents

MUNICIPAL. Lueur d’espoir pour les citoyens de Québec voisins de lieux délabrés ou abandonnés : la Ville se donne comme mandat de mettre plus de pression sur les propriétaires « délinquants » dans sa Vision du patrimoine 2027

Régis Labeaume au colloque Vision du patrimoine 2017-2027, l’automne dernier.

(Photo TC Media – Archives)

La Ville de Québec établit une liste de 44 pistes d’actions à prioriser pour la première moitié de sa Vision pour la protection du patrimoine 2027. L’une des pierres angulaires du document présenté mardi est de se servir des « leviers juridiques » à sa disposition pour contraindre les propriétaires à entretenir leurs bâtiments.

Ce n’est en fait qu’une question de temps, rappelle la vice-présidente du comité exécutif responsable du patrimoine, Julie Lemieux. « On attend la loi 122 qui donne encore plus de pouvoir et on va se servir de ces pouvoirs-là, c’est certain dans les prochaines années ». Les nouveaux pouvoirs contenus dans le projet de loi sur les gouvernements de proximité viendront bonifier les mécanismes déjà en place, fait valoir la Ville. Actuellement, les pouvoirs d’expropriation donnés par les Programmes particuliers d’urbanisme (PPU) servent des fins municipales ou privées, précise Julie Lemieux, alors que ceux conférés par loi 109 sur le statut de capitale nationale se limitent à émettre un « avis de détérioration » dans le cas d’insalubrité pour les occupants. Impossible donc de les appliquer par exemple dans le cas de l’ancienne Boucherie Bégin qui incommode des citoyens, puisque l’immeuble est inoccupé.

La loi 122 changera cette donne, insiste la Ville en s’appliquant à des bâtiments de tous types. « 122 va nous permettre d’agir avec un immeuble “détérioré” », précise le maire, Régis Labeaume. Pour les citoyens, c’est une lueur d’espoir « dans la mesure où on pourra intervenir peut-être plus facilement pour convaincre les propriétaires délinquants », poursuit Julie Lemieux. L’action « en amont » peut selon elle potentiellement « sauver » plus de maisons de la démolition. « Actuellement, on n’a pas ces outils-là et on arrivait peut-être un peu trop tard », conclut-elle.

Sites négligés

À Québec, de nombreuses histoires impliquant des bâtiments patrimoniaux en piteux état ont fait les manchettes.

La maison située au coin du boulevard Bastien n’est plus habitée depuis 2008

Récemment, des citoyens du secteur patrimonial de la Côte des érables dans Les Rivières se sont plaints de l’état d’abandon dans lequel le 9045, De Grandmaison a été laissé jusqu’à devenir une nuisance à leurs yeux. 

À lire ici : Des citoyens excédés par une maison ancestrale ravagée

Ailleurs sur le territoire, à Beauport, les plaintes se sont accumulées au fil des années au sujet de la maison du 2118, avenue Royale surnommée « la maison de l’horreur ».

L’église Saint-Cœur-de-Marie.

(Photo TC Media – Archives)

Dans le secteur de la colline Parlementaire, la Ville de Québec a rapatrié l’automne dernier cinq « sites d’intérêt à préserver » dans le Programme particulier d’urbanisme du secteur, dont l’église Saint-Cœur-de-Marie ou encore la maison Pollack, de sorte à pouvoir exproprier au besoin leur propriétaire. La mouture finale du PPU doit être adoptée prochainement.

Quelques points saillants de la Vision 2027

– Considérer le patrimoine dès le début des projets de planification urbaine et d’aménagement des quartiers;

– Bonifier de 10M$ sur dix ans les programmes d’aide financière à la restauration et à la rénovation patrimoniale;

– Tenue d’un concours d’idées en architecture pour la reconversion de l’église Saint-Coeur-de-Marie;

– Concrétiser le plan d’action de la Table de concertation du Vieux-Québec qui vise à augmenter de 500 le nombre de résidents permanents d’ici 2021;

– Faire pression auprès du gouvernement du Canada afin que les collections archéologiques de Parcs Canada demeurent à Québec.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *