Actualites
15:25 24 mai 2017 | mise à jour le: 24 mai 2017 à 15:25 Temps de lecture: 3 minutes

Chaleur et orages cet été pour la région de Québec

MÉTÉO. Ne quittez pas trop vos prévisions météo des yeux cet été : la saison estivale s’annonce belle, mais les orages gronderont plus qu’à l’habitude.

Météomédia prévoit que les températures estivales se feront sentir aux alentours du 10 juin à Québec.

Photo: Depositphtos.com-Rangizzz

Justement, il arrive quand l’été? Météomédia prévoit que les températures estivales se feront sentir aux alentours du 10 juin à Québec. C’est à ce moment qu’on pourra mettre une croix sur le printemps plus frais qu’à la normale.

L’été 2017 ne devrait tout de même pas marquer les esprits pour ses records de chaleur, puisque le thermomètre frôlera moins souvent les 30 degrés qu’en 2016, mais on devrait avoir droit au même nombre de journées où la température franchira les 25 degrés que l’an dernier, prévoit le chef météorologue, André Monette.

Les cellules orageuses pourraient en revanche être plus nombreuses, mais « ça ne veut pas dire que tout le mois est gâché à cause d’un bon orage », relativise-t-il. Même si on devrait dépasser la normale de 337 millimètres de pluie entre le 1er juin et le 30 août, on parle davantage en termes d’abondance que de fréquence. Pour profiter du beau temps au maximum et éviter d’annuler vos sorties, mieux vaut donc avoir la météo à l’œil cet été, selon lui.

Les vacances : où et quand?

En résumé, c’est une saison estivale « normale » qui attend les résidents des alentours de Québec. Dans cet esprit, la mi-juillet à la mi-août s’annonce le meilleur moment pour des vacances. « Ce serait mon choix cette année, commente André Monette, parce qu’on ne pense pas que l’été va se prolonger de manière démesurée ». Donc, pas de grandes chaleurs prévues en septembre comme l’an dernier.

Vers où mettre le cap pour profiter des vacances? L’Estrie et la Montérégie devraient être les mieux servies en chaleur, prévoit le chef météorologue. « Si on recherche du temps sec, c’est sûr que les provinces maritimes peuvent être des régions gagnantes et même chose pour la côte Est américaine », poursuit celui qui voit aussi du potentiel pour la Côte-Nord à ce chapitre.

Pour appuyer ses prévisions pour l’été, Météomédia a pris en compte la température « anormalement » élevée des océans Atlantique et Pacifique. C’est ce qui explique qu’on prévoit du temps plus chaud qu’à l’habitude pour les régions côtières et plus fraîches pour les régions centrales. « Québec en soi est entre les deux : entre la chaleur de la côte Est américaine et le froid sur les Praries […] », souligne André Monette. « C’est là que les dépressions se forment : où il y a des contrastes de température. Donc, c’est pour ça qu’on a un peu plus de précipitations, de l’humidité, mais des températures dans les normales », conclut-il.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *