Actualites
22:37 10 mai 2017 | mise à jour le: 10 mai 2017 à 22:37 temps de lecture: 4 minutes

Les Ursulines quittent le Vieux-Québec

RELIGION. Après plus de trois siècles dans le Vieux-Québec, la communauté des Ursulines de Québec a décidé de quitter le monastère qui les abritait pour se rendre aux Jardins d’Évangéline à Beauport.

Les Ursulines de Québec vont quitter leur monastère après des centaines d’années.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Deux communautés religieuses ont annoncé aujourd’hui qu’elles allaient quitter leur lieu de résidences actuelles, soit les Ursulines de Québec et les Soeurs Servantes du Saint-Coeur-de-Marie. Pour la Ville de Québec, il s’agit de la perte de résidentes de longue date au cœur du quartier historique du Vieux-Québec.

«C’est une page qui se tourne, convient la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux. Il faut s’entendre que les Ursulines ont été très importantes pour la fondation de Québec. Dans les premières heures de la naissance de cette ville magnifique, les Ursulines ont été là. Elles ont fait œuvre remarquable pour tous les citoyens qui se sont installés ici au fil des temps.»

«De notre côté, on travaille avec les Ursulines depuis plusieurs années pour assurer cette transition, poursuit Mme Lemieux. On nous a mis dans le coup depuis déjà plusieurs années.» C’est que la communauté commence à se faire vieille, et bien qu’un petit nombre d’Ursulines ait préféré rester sur place, plusieurs religieuses ont choisi de quitter leur monastère. Elles demeurent propriétaires du monastère.

Des employés de la Ville de Québec vont être déménagés dans certains locaux laissés vacants par le départ des religieuses. La Ville a signé un bail de 10 ans avec la communauté. Entre 50 et 60 employés iront travailler dans cet immeuble du Vieux-Québec, sans qu’on sache toutefois de quel service il sera question. La Ville a investi 650 000$ dans ce projet.

Désirant garder une mission éducative à leur monastère, une garderie viendra s’y installer dès cet été. La garderie des petits murmures comptera 80 nouvelles places. «C’est une garderie atypique, ouverte à toute heure du jour et pratiquement de la nuit, particulièrement destinée aux employés de l’Hôtel-Dieu», rapporte Mme Lemieux.

Le bâtiment est classé patrimonial autant à l’intérieur à l’extérieur, ce qui implique certaines contraintes pour son utilisation future. «On tend la main au gouvernement du Québec et au fédéral pour la suite des choses pour qu’on puisse travailler ensemble», mentionne Mme Lemieux. L’école primaire et le musée resteront ouverts. «Il y a encore de la vie autour du monastère», insiste Mme Lemieux.

Les deux communautés religieuses vont s’installer aux Jardins d’Évangéline.

(Photo gracieuseté)

Transition d’hébergement

Un nouveau projet immobilier du Groupe LOKIA permettra aux deux communautés religieuses d’acquérir une nouvelle demeure à Beauport. Le projet consiste en la construction sur le site des Jardins d’Évangéline, un complexe d’hébergement pour personnes retraitées actives, de deux nouveaux bâtiments pour ajouter 230 appartements aux 187 unités actuelles. Les travaux débuteront en juin prochain.

Les Sœurs Servantes du Saint-Cœur-de-Marie quitteront leurs adresses actuelles du 37 et du 30 rue des Cascades. Sœur Kathleen Mulchay, supérieure générale de la communauté, explique que cette nouvelle habitation permettra de perpétuer leur héritage tout en continuant leurs activités. Pour ce qui est des Ursulines, la sœur Cécile Dionne, supérieure générale, précise que la plupart des religieuses seront relogées aux Jardins d’Évangéline, mais qu’un petit groupe d’entre elles restera au monastère dans le Vieux-Québec. Elle ajoute que les religieuses qui habiteront la nouvelle résidence pourront poursuivre leur mission sous une nouvelle forme de présence au sein de la population.

Avec la collaboration de Camille Boudreau

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *