Actualites
22:54 20 mai 2017 | mise à jour le: 20 mai 2017 à 22:54 temps de lecture: 3 minutes

Une première sortie pour le camion-restaurant l’Express Gourmet

ALIMENTATION. Autrefois connu sous le nom de L’Express, un camion de cuisine de rue phare de Beauport, L’Express Gourmet a repris la route ce samedi pour le début de la belle saison.

Le camion de cuisine de rue L’Express Gourmet

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Mario Daigle connaît bien la cuisine de rue de Québec. Depuis 2011, il exploite L’Express, un camion-restaurant longtemps basé à Beauport, à l’intersection de la rue nordique et du boulevard Raymond. Pendant des décennies, le camion vendait à sa clientèle frites et poutines. «Ça fait 29 ans qu’on existe, rapporte le propriétaire. Elle a 60 ans d’histoire cette roulotte-là.»

En 2014, la Ville de Québec harmonise son règlement entre les arrondissements et juge le camion-restaurant illégal. L’ancienne Ville de Beauport était la seule à autoriser la vente de cuisine de rue sur son territoire, ce qui explique pourquoi le camion est resté aussi longtemps actif. Après l’été 2016 où il a plié bagage et où il s’est installé quelques semaines sur la Côte-de-Beaupré, Mario Daigle revient à Québec en 2017 pour le projet-pilote de cuisine de rue.

C’est à la fête de la rivière Saint-Charles que l’Express Gourmet a tenté sa première expérience de cuisine de rue pour cette année. Le camion était garé au parc de la Pointe-aux-Lièvres ce samedi, servant ses mets aux piétons, cyclistes et kayakistes qui passaient par là.

«C’est un peu comme une journée de rodage, du fait que notre équipe est nouvelle», explique le propriétaire. Le nouveau menu était lui aussi testé pour la première fois auprès de la clientèle. Taco de porc, falafel et poutine chilienne ont été proposés aux citoyens, en plus des traditionnelles frites et poutines.

«Dans l’ensemble, ça s’est très bien passé, croit M. Daigle. Sans être prétentieux, je pense qu’on peut se donner un 80%.» Son équipe a servi 200 clients en 2h et demi sur l’heure du midi. «C’est sûr que c’est un produit nouveau, on prend les commentaires des gens. Il y en a qui sont constructifs, on va essayer de s’ajuster.»

Le restaurateur a voulu essayer quelque chose de nouveau avec son menu qu’il voulait aux couleurs de l’époque. «Les gens sont plus sensibilisés aujourd’hui à l’alimentation, croit-il. On va y aller plus avec des produits végés. On ne rejoint pas tout le monde, mais de plus en plus de gens commencent à aimer ça.»

À partir du 15 juin, L’Express Gourmet participera, avec six autres camions, au projet-pilote de la Ville de Québec sur la cuisine de rue. Douze sites ont été sélectionnés dans trois arrondissements, La cité-Limoilou, Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge et Beauport pour accueillir les restaurateurs.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *