Actualites
17:10 22 février 2017 | mise à jour le: 22 février 2017 à 17:10 Temps de lecture: 2 minutes

Possible vote de grève : Le RTC se veut rassurant

Le président du Réseau de transport de la Capitale (RTC), Rémy Normand, ne cache pas que des usagers manifestent déjà des inquiétudes, alors que le syndicat qui représente les employés du RTC doit tenir un vote de grève dimanche.

(Photo TC Media – Archives)

Les négociations se poursuivent entre la partie patronale et le syndicat qui représente les employés du Réseau de transport de la Capitale (RTC), rapporte M. Normand. « Les parties sont sérieuses et ça négocie bien ».

Les inquiétudes se font néanmoins déjà sentir du côté de la clientèle. « On a eu plusieurs appels », fait-il savoir. « On rassure nos clients sur notre capacité à offrir le service dans l’immédiat, à court terme et à moyen terme. Mais je ne vous cache pas qu’on a reçu des appels, qu’il y a des gens qui sont inquiets par rapport à ça », conclut-il.

Dimanche, les membres du Syndicat des employés du transport public du Québec métropolitain auront à se prononcer sur un vote de grève lors d’une assemblée générale spéciale. Environ 950 employés sont appelés aux urnes. Si le Syndicat se dotait d’un mandat de grève, un premier débrayage du RTC depuis 2004 pourrait survenir.

Plaidant que les lois sur les régimes de retraite et sur le régime de négociation dans le secteur municipal ajoutent des « contraintes » au processus, le président du RTC insiste que « ça négocie bien », sans plus de détail.

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *